Inondations : "en 21 ans, jamais vu des précipitations de cette intensité"

  • A
  • A
Inondations : "en 21 ans, jamais vu des précipitations de cette intensité"
La commune de Mandeliu a été particulièrement touchée par les précipitations de samedi soir. @ BORIS HORVAT / AFP
Partagez sur :

Henri Leroy, le maire de Mandelieu-la-Napoule, gravement touché par les inondations de samedi soir, parle d’un bilan dramatique. Mais il loue la solidarité de ses concitoyens dans l’épreuve. 

Henri Leroy est une maire en deuil. Mandelieu-la-Napoule, sa ville, a été durement touchée par les fortes précipitations qui ont frappé la Côté d’Azur samedi soir. Et le bilan est terrible. "A l’heure où je vous parle, les pompiers ont retiré sept personnes décédées dans les garages qui ont été envahis en 10 minutes par le débordement du Riou, qui est un cours d’eau qui se trouve juste à côté de ces résidences. C’est dramatique", a-t-il réagi dimanche en fin d’après-midi sur Europe 1. "Une huitième personne est portée disparu et on va la ressortir très probablement de l’un des trois garages encore inondés."

"Jamais vu des précipitation de cette intensité". L’homme reste choqué par les violents orages qui ont frappé Mandelieu. "Ça fait 21 ans que je suis maire je n’ai jamais vu des précipitations, en une heure et demi, de cette intensité", a assuré Henri Leroy. "200 millimètres sont tombés en l’espace d’une heure et demi, localisée dans l’ouest de la commune", a-t-il précisé.

"Une solidarité que je qualifierais de fraternité". Henri Leroy n’oublie pas de louer la réaction de ses concitoyens. "Très souvent, les gens sont logés par des amis, des voisins. Il y a une solidarité que je qualifierais de fraternité", s’est félicité l’élu. "Très peu de gens demandent à être relogés, et on a réussi à les recaser chez des privés, parce que les gens se portent volontaires pour accueillir des gens qui sont sinistrés. "