Indemnisation inédite pour un accidenté de la route devenu épileptique

  • A
  • A
Indemnisation inédite pour un accidenté de la route devenu épileptique
Victime d'un accident de la route en 2013, un homme, devenu depuis épileptique, s'est vu accorder une indemnisation de 4,2 millions d'euros.@ AFP
Partagez sur :

Victime d'un accident de la route en 2013, un homme, devenu depuis épileptique, s'est vu accorder une indemnisation de 4,2 millions d'euros.

Une indemnisation inédite de 4,2 millions d'euros vient d'être accordée par le tribunal de Grenoble à un accidenté de la route souffrant à présent de graves crises d'épilepsie, a-t-on appris vendredi auprès de son avocat, confirmant une information de RTL.

Un infirmier doit être présent 24h/24. Le 13 février 2013, un poids-lourd avait violemment percuté la camionnette de ce chef de chantier, lui occasionnant un traumatisme crânien. Il a en résulté "l'apparition d'une épilepsie post-traumatique, pharmaco-résistante", a déclaré Me Edouard Bourgin. Son client, âgé de 61 ans et ne pouvant plus travailler, souffre de "mal épileptique" qui se manifeste sous forme de crises récurrentes imprévisibles, nécessitant la présence 24 heures sur 24 d'une personne compétente, aide-soignant ou infirmer, apte à réagir en cas de perte de conscience ou d'étouffement.

"L'équivalent de trois salariés à temps plein". "Ce n'est pas la somme qui est un record en tant que telle, la grande nouveauté c'est qu'un tribunal a reconnu le besoin d'une surveillance par tierce personne permanente pour une victime non grabataire" et pour ce problème d'épilepsie, a expliqué Me Bourgin dont le cabinet est spécialisé dans les indemnisation de préjudices corporels.

"Les 4,2 millions d'euros, c'est l'équivalent de trois salariés à plein temps pour assurer le tour de cadran", a fait valoir l'avocat. La somme sera acquittée par l'assurance du conducteur responsable de l'accident. "Si la vie n'a pas de prix, elle a néanmoins un coût. C'est ce que veut dire cette décision de justice", a-t-il conclu.