Incidents à Metz : le jeune homme interpellé mis en examen

  • A
  • A
Incidents à Metz : le jeune homme interpellé mis en examen
L'homme mis en examen a reconnu avoir jeté le premier pétard.@ AFP
Partagez sur :

Le jeune homme mis en examen a reconnu avoir jeté le premier pétard qui a blessé le gardien de l'OL. Il a interdiction de se présenter dans n'importe quel stade de l'Hexagone.

Le jeune homme interpellé mercredi dans le cadre de l'enquête sur les jets de pétards lors du match Metz-Lyon a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire vendredi, a indiqué le parquet. Âgé de 23 ans, celui qui reconnait avoir jeté le premier pétard sur le gardien lyonnais Anthony Lopes, a été mis en examen pour "violences aggravées, jet de projectile dangereux et introduction de fusée ou artifice dans une enceinte sportive lors d'une manifestation sportive". Placé sous contrôle judiciaire, il a également interdiction de se présenter au stade Saint Symphorien, ou tout autre stade en France. Il lui est aussi interdit de rencontrer joueurs ou supporters du FC Metz, comme de l'Olympique lyonnais.

Le suspect n'est pas un ultra. Interpellé mercredi matin, ce père de famille "se déclare sympathisant sans être officiellement membre de la Horda Frénétik", ce groupe de supporters ultras de Metz qui occupe la tribune d'où ont été lancés des pétards, avait précédemment indiqué le parquet de Metz. Cette tribune a été fermée jeudi à titre conservatoire par la Ligue professionnelle de football (LFP). L'enquête se poursuit désormais pour retrouver la ou les autres personnes impliquées.