Incidents à la Gare du Nord : pas de défauts de maintenance

  • A
  • A
Incidents à la Gare du Nord : pas de défauts de maintenance
Le trafic a été fortement perturbé à la suite de ces incidents consécutifs.@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

Selon un rapport d'expertise de la SNCF, les incidents qui ont fortement perturbé le trafic en Gare du Nord début décembre ne sont pas dus à des défauts de maintenance.

Les trois incidents qui ont fortement perturbé le trafic à la Gare du Nord et en Île-de-France début décembre, ne sont pas dus à des défauts de maintenance, et sont indépendants les uns des autres, selon un rapport SNCF, mené avec des experts indépendants. Ces incidents, qui avaient provoqué la pagaille sur le RER B et sur les grandes lignes partant de Gare du Nord, ont touché un pantographe et des caténaires les 6 et 7 décembre et "sont, selon toute vraisemblance, indépendants de la politique de maintenance", indique ce rapport d'expertise.

"Du jamais vu". "On a affaire à trois incidents indépendants, ce qui relève d'une loi des séries assez incroyable. De mémoire de cheminot, c'est quasiment du jamais vu", a commenté Didier Bense, directeur général SNCF Réseau Ile-de-France. En moins de 48 heures, trois incidents avaient touché des caténaires en gare du Nord, et le pantographe d'un train (dispositif qui se dresse sur la locomotive et la relie à la caténaire). Ce pantographe abîmé avait lui-même fini par détériorer une caténaire en gare. Lorsqu'une caténaire détériorée disjoncte, elle coupe le courant de l'ensemble des voies dans sa zone, et perturbe tous les trains, qu'il s'agisse de RER, de TER, d'Intercités ou de TGV.