Incendies en Haute-Corse : plus de 2.000 hectares parcourus par le feu, 1.000 personnes évacuées

  • A
  • A
Incendies en Haute-Corse : plus de 2.000 hectares parcourus par le feu, 1.000 personnes évacuées
Les incendies ont déjà brûlé plus de 2.000 hectares de végétation.@ PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Partagez sur :

À Sisco notamment, près de 180 sapeurs-pompiers, renforcés par des sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône et marins-pompiers de Marseille, poursuivaient leur travail avec l'aide de trois Canadair.

Les pompiers poursuivaient samedi leurs efforts pour éteindre deux incendies en Haute-Corse qui ont parcouru environ 2.000 hectares de végétation, sans faire de victime mais nécessité l'évacuation d'un millier de personnes, alors qu'un homme était toujours en garde à vue pour des feux à Bastia.

Un homme mis en examen. Tandis que les pompiers luttaient vendredi contre des incendies importants sur le Cap Corse et en Balagne, plusieurs incendies se sont déclarés à Bastia dans la soirée, dont certains à proximité d'immeubles d'habitations. Dans cette enquête, "un homme d'une cinquantaine d'années, soupçonné d'avoir provoqué cinq départs de feu à Bastia a été arrêté vers 01h et placé en garde à vue", a indiqué le préfet du département Gérard Gavory. Selon une source proche du dossier, sa garde à vue pourrait être prolongée samedi soir.

Les pompiers toujours sur le terrain. Sur le terrain, les secours poursuivaient leur travail samedi au Cap Corse où quelque 1.800 hectares de végétation ont été parcourus depuis la nuit de jeudi à vendredi. Le feu est désormais "contenu mais pas maîtrisé", a précisé la préfecture de Haute-Corse, ajoutant qu'il "ne présente plus une menace pour les habitants".

À Sisco, près de 180 sapeurs-pompiers, renforcés par des sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône et marins-pompiers de Marseille, poursuivaient leur travail avec l'aide de trois Canadair et quatre Traker. Au nord-ouest de l'île de Beauté, en Balagne, le feu est également contenu après avoir parcouru près de 200 hectares. Les opérations des sapeurs-pompiers sont facilitées samedi par l'absence de vents violents, contrairement à la veille où le Mistral, avec des pointes atteignant jusqu'à 120 km/h, attisait les flammes.



Un millier de personnes évacuées. Au plus fort des feux, près d'un millier de touristes et habitants ont quitté leurs campings ou logements, avant d'y retourner samedi à la mi-journée. Selon un dernier bilan de la préfecture de Haute-Corse, 882 personnes, dont des vacanciers d'un camping de Pietracorbara, habitants d'hameaux et touristes d'un autre camping à Sisco, ainsi que plusieurs dizaines de randonneurs sur le site très touristique du GR20, ont dû être évacuées vers des écoles, couvent, ou refuges dans la nuit.

Dans un communiqué, le préfet de Haute-Corse Gérard Gavory a notamment appelé les habitants à "respecter strictement l'interdiction d'emploi du feu et la fermeture de massifs", "ne pas faire de barbecue", "camper uniquement dans les lieux autorisés, sécurisés et protégés", "ne pas fumer en zone boisée" et "ne pas jeter de mégots par la vitre de la voiture".

Emmanuel Macron exprime sa "solidarité" aux pompiers.
Emmanuel Macron s'est entretenu avec le chef des sapeurs-pompiers de Haute-Corse, avec qui il a fait le point sur les incendies, a indiqué l'Élysée samedi. Au cours de cet échange téléphonique avec le colonel Charles Baldassari, le chef de l'État a exprimé "sa pleine solidarité aux sapeurs-pompiers et salué leur pleine mobilisation".