Incendies dans le Sud : un homme mis en examen, et deux mineurs placés sous le statut de témoin assisté

  • A
  • A
Incendies dans le Sud : un homme mis en examen, et deux mineurs placés sous le statut de témoin assisté
@ PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Partagez sur :

La justice soupçonne deux jeunes de 16 et 17 ans d'être à l'origine d'un incendie à Carro, et un troisième homme a reconnu avoir déclenché un feu accidentellement à Peynier.

Trois hommes ont été présentés à la justice vendredi dans l'enquête sur des incendies destructeurs dans les Bouches-du-Rhône. Un incendiaire présumé, âgé de 42 ans, a été mis en examen pour “incendie involontaire” et deux mineurs placés sous le statut de témoin assisté par un juge d’instruction d'Aix-en-Provence pour leur responsabilité dans des incendies à Carro et Peynier.

Un incendie "accidentel" à Peynier. Les deux mineurs de 16 et 17 ans ont été placés sous le statut de témoin assisté pour le feu de Carro et la troisième personne a été mise en examen pour "incendie involontaire" et placée sous contrôle judiciaire dans le cadre de l’enquête sur le feu de Peynier, a annoncé Rémy Avon, vice-procureur d’Aix-en-Provence. L'enquête de la gendarmerie a permis de déterminer la cause accidentelle du feu de Peynier, où 100 hectares ont brûlé : "une personne majeure a été mise en examen pour incendie involontaire. Elle a reconnu avoir utilisé une disqueuse dont les étincelles ont mis le feu au champ voisin", a déclaré Rémy Avon à Reuters.

De violents feux dans le Sud-Est et la Corse. Après quatre jours de feux ravageurs dans le sud-est de la France, la situation semblait s'améliorer vendredi matin. Le dernier foyer d'incendie important a été "fixé mais pas maîtrisé" à Artigues (Haut-Var), ont annoncé les pompiers du département, précisant qu'"environ 1.700 hectares de végétation" ont été parcourus par le feu, mobilisant 480 hommes, appuyés de 150 engins et plusieurs moyens aériens (Canadair, Tracker, Dash).

Toujours un appel à la vigilance. Selon un habitant, quelques épaisses fumées étaient encore visibles depuis la commune voisine de Brue-Auriac jeudi soir, au moment où les pompiers évoquaient une "reprise importante" de ce foyer, qui ne menaçait toutefois aucune habitation. Malgré l'accalmie, la préfecture du Var a appelé vendredi les habitants à la vigilance, estimant que la journée présentait un "risque très sévère" d'incendie, en particulier dans les forêts du département. À Bormes-les-Mimosas (Var), le feu a été fixé jeudi et les 10.000 habitants qui avaient été évacués ont pu rejoindre dans la soirée leurs logements.

7.208 hectares de végétation ont brûlé en quatre jours. Selon un bilan provisoire du Centre opérationnel de crise de la zone sud (Cezoc), quelque 7.208 hectares de végétation ont brûlé en quatre jours, sans faire de victimes. Le premier incendie, qui s'était déclenché lundi dans le massif du Luberon, dans le sud du Vaucluse, a ravagé 1.275 hectares. L'incendie de Carro (Alpes-Maritimes) a brûlé 70 hectares. Dans le Var, 500 hectares ont brûlé à La Croix-Valmer et 1.600 à Bormes-Les-Mimosas. Dans les Bouches-du-Rhône, 163 hectares ont brûlé à Carro et 100 à Peynier. En Haute-Corse, 1.800 hectares de maquis sont partis en fumée (source Cezoc).