Incendies dans l'Aude et Pyrénées-Orientales : plus de 3.200 personnes évacuées

  • A
  • A
Incendies dans l'Aude et Pyrénées-Orientales : plus de 3.200 personnes évacuées
La fumée était visible depuis le parcours du tour de France, mercredi@ AFP
Partagez sur :

Les incendies n'ont pas fait de blessé mais de nombreux vacanciers ont dû être évacués des campings. 

Plus de 3.200 personnes ont été évacuées mercredi après-midi dans des campings des Pyrénées-Orientales et dans une commune de l'Aude en raison de deux violents incendies qui n'ont pas fait de blessés, a-t-on appris auprès des préfectures des deux départements voisins.

Rafales de vent. Dans le secteur du Barcarès, dans les Pyrénées-Orientales, sur la commune de Torreilles, un incendie attisé par un vent violent a menacé quatre campings, brûlant des toiles de tente et des mobil-homes, nécessitant l'évacuation de 3.000 vacanciers, avant d'être maîtrisé, a déclaré la directrice de cabinet du préfet, Hélène Girardot. Dans l'Aude, plus de 150 hectares de pinède ont été brûlés au nord-ouest de Narbonne, non loin du passage du Tour de France, sans pour autant le menacer, dans un incendie attisé par un vent fort soufflant en rafales, selon la préfecture.

Routes coupées. D'importants moyens humains et matériels ont été déployés pour lutter contre les flammes sur les communes de Mailhac et Bize-Minervois, dans l'Aude, où des routes ont été coupées et 220 habitants évacués par précaution. L'incendie n'a fait aucun blessé ni aucun dégât sur les habitations, mais n'avait pas été maîtrisé en début de soirée, selon la même source. Dans un communiqué, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a "salué le courage et l'action" des 400 sapeurs-pompiers déployés sur ces deux incendies de végétation, dont deux ont été légèrement blessés sur le sinistre des Pyrénées-Orientales.



Six avions bombardiers. Au total, six avions bombardiers d'eau et des équipes au sol de la sécurité civile ont été déployés sur les deux incendies. Des renforts des départements voisins de l'Hérault et de la Haute-Garonne ont également été dépêchés sur place, selon le communiqué du ministre. A Bize-Minervois, où les habitants ont été mis en sécurité dans la salle des fêtes communale, l'incendie était attisé par un vent très fort soufflant en rafales de 70 à 80 km/h qui devrait cependant faiblir en soirée, a ajouté la préfecture.