Incendie en Corse : un homme placé en garde à vue

  • A
  • A
Incendie en Corse : un homme placé en garde à vue
L'incendie est "maîtrisé" selon les pompiers samedi soir.@ PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Partagez sur :

Un homme a été placé en garde à vue samedi dans l'enquête sur l'incendie qui a ravagé des centaines d'hectares de maquis en Corse-du-Sud depuis vendredi soir.

Alors que les pompiers disent avoir "maîtrisé" samedi soir l'important incendie qui a ravagé des centaines d'hectares à Bastelica, en Corse-du-Sud, un homme a été interpellé. L'enquête, menée par la gendarmerie nationale, a conduit à l'arrestation d'un homme de la localité, qui a été placé en garde à vue. "Il aurait été aperçu a proximité des lieux par plusieurs témoins", a expliqué le procureur d'Ajaccio Eric Bouillard, précisant que le mis en cause nie les faits devant les enquêteurs.

Cinq pompiers blessés. L'incendie, d'une violence rare à cette époque de l'année, a ravagé depuis vendredi soir plusieurs centaines d'hectares de maquis à Bastelica. Après avoir parcouru environ 400 hectares de végétation, le feu est considéré comme "maîtrisé" par les pompiers samedi soir. La centaine d'hommes du Sdis de Corse-du-Sud engagés sur le terrain depuis le lever du jour a reçu le renfort d'un groupe de l'unité de sécurité civile de Corte. Cinq pompiers ont été blessés, "pris au piège" des flammes vendredi soir, et trois véhicules ont par ailleurs été détruits. 



La piste de l'incendie volontaire. Ce sinistre est vraisemblablement d'origine volontaire, selon les autorités. Les pompiers ont notamment recensé "cinq mises à feu" initiales : "Les premières informations font état d'au moins cinq mises à feu, donc il est raisonnable d'envisager la piste d'un incendie volontaire, même si tout cela doit être recoupé", avait indiqué peu avant l'interpellation du suspect le chef d'escadron Christophe Capsié, commandant de la compagnie de la gendarmerie d'Ajaccio. Le président du Sdis de Corse-du-Sud, Charles Voglimacci, va par ailleurs porter plainte pour atteinte aux personnes et destruction de matériel, a-t-il annoncé sur Twitter.