Incendie de Sevran : la piste humaine privilégiée

  • A
  • A
Incendie de Sevran : la piste humaine privilégiée
Partagez sur :

Une information judiciaire contre X a été ouverte concernant l’incendie qui avait causé la mort de 5 personnes le 10 août dernier.

L’incendie qui avait provoqué la mort de cinq personnes -deux femmes, deux enfants et un nourrisson- d’une même famille ivoirienne est probablement d’origine humaine. C’est en tout cas la thèse désormais privilégiée par la justice. Le parquet de Bobigny a en effet annoncé jeudi avoir ouvert une information judiciaire contre X pour "destruction volontaire par incendie ayant entraîné la mort".

"Selon le rapport définitif, l'hypothèse d'une imprudence de type feu couvant paraît peu probable, l'hypothèse la plus vraisemblable étant celle d'une intervention humaine avec mise à feu des éléments combustibles contenus dans le conteneur à déchets déposés sur des chariots de supermarché", peut-on lire dans un communiqué émanant de la juridiction de la préfecture de Seine-Saint-Denis.

Le parquet de Bobigny a par ailleurs précisé que les scellés posés sur place dès le 10 août avait été levés, "permettant aux familles de relogés de reprendre possession de leurs effets".