Incendie à Rouen : une mère prostrée près du bar pleure sa fille unique de 18 ans

  • A
  • A
Incendie à Rouen : une mère prostrée près du bar pleure sa fille unique de 18 ans
L'incendie, très violent, s'est déclenché dans la nuit de vendredi à samedi et a fait treize morts et six blessés.@ AFP
Partagez sur :

La mère d'une jeune fille de 18 ans, morte dans l'incendie d'un bar à Rouen, était inconsolable, samedi, devant l'établissement.

Une des victimes de l'incendie de Rouen, qui a fait treize morts lors d'une fête d'anniversaire dans une salle au sous-sol d'un bar, est une jeune fille qui venait d'avoir 18 ans et voulait être infirmière, a révélé sa mère samedi.

"Elle venait d'avoir 18 ans". "Elle venait d'avoir 18 ans, elle avait eu son bac, c'était le plus cadeau qu'elle m'ait fait. Elle voulait être infirmière", a raconté cette habitante de la Grand'Mare, un quartier HLM du nord de Rouen, situé sur les hauteurs de la cité normande. En pleurs, cette femme s'est assise, au bord de l'évanouissement, sur le perron d'une laverie à quelques pas du bar rouennais, Au "Cuba Libre", détruit par l'incendie.

"Je ne voulais pas qu'elle aille à cette fête, elle ne m'a pas écoutée". "Je l'ai vue ce matin à l'hôpital", a-t-elle ajouté au sujet sa fille. Elle avait le visage tout brûlé. Ils n'ont rien pu faire" a-t-elle confié aux personnes qui l'entouraient. Vêtue d'un long gilet de laine grise, les cheveux bouclés ramenés dans un chignon confectionné à la hâte, la jeune mère cherchait à reprendre ses esprits. "Je ne voulais pas qu'elle aille à cette fête, elle ne m'a pas écoutée", a-t-elle ajouté, réprimant ses sanglots derrière des lunettes à monture bleue.

Une jeune femme, qui connaissait plusieurs des treize jeunes qui ont péri dans l'incendie, lui a montré une photo sur son smartphone. Sur l'écran, il y a "Julie", sa fille, et "Karima", celle qui, selon cette jeune femme restée anonyme, a été hospitalisée dans le service des grands brûlés de l'hôpital Saint-Louis à Paris. La mère de "Julie" a raconté qu'elle était déjà venue elle-même dans le bar et était descendue au sous-sol. "Il y avait un escalier très étroit pour descendre", se souvient-t-elle avant de quitter les lieux avec sa propre mère.

Treize morts et six blessés. L'incendie, très violent, s'est déclenché dans la nuit de vendredi à samedi et a fait treize morts et six blessés, dont une femme transférée au service des grands brûlés de l'hôpital Saint-Louis à Paris. Selon les premiers éléments de l'enquête, une personne est descendue au sous-sol, où se tenait la fête, avec le gâteau d'anniversaire garni de bougies, et a chuté dans l'escalier. "Il y a eu projection de bougies sur les murs et sur le plafond sur lequel il y avait un isolant phonique. Il y a eu une inflammation immédiate et la propagation de gaz", selon le parquet de Rouen.