Ile-Saint-Denis : la cantine interdite aux enfants de chômeurs

  • A
  • A
Ile-Saint-Denis : la cantine interdite aux enfants de chômeurs
Partagez sur :

Faute de place suffisante, la mairie accueille en priorité les enfants dont les parents travaillent. Un collectif de parents menace de saisir la justice.

A l'Ile-Saint-Denis, au nord de Paris, ce n'est pas le menu sans porc ou végétarien qui posent problème à la cantine. Non, le problème, c'est que la cantine n'est pas accessible à tous. Comme le relate L'Express, la municipalité écologiste impose dans les faits aux familles un critère de priorité dans l'accès à la cantine - elle est réservée aux enfants dont les parents travaillent, tout comme les activités périscolaires et le centre de loisirs.

La mairie justifie cette décision... qu'elle regrette. Des parents d'élèves du collectif Cantine menacent de porter l'affaire devant le tribunal administratif si les enfants continuent d'être discriminés en fonction de la situation professionnelle de leurs parents. "La cantine est souvent le seul repas équilibré des enfants issus de milieux défavorisés", souligne Mathilde Rembert, la porte-parole du Collectif cantine, interrogée par L'Express.

Du côté de la municipalité, on assure ne pas pouvoir faire autrement. "Nous sommes favorable à l'ouverture de la cantine à tous les enfants, mais nous n'en avons tout simplement pas les moyens financiers, humains, et matériels", assure Julien Bonnet, directeur de cabinet du maire EELV Michel Bourgain.

"Tirer au sort les familles". "Si j'en crois les jurisprudences, nous pourrions effectivement être contraints à n'appliquer aucun filtre à l'inscription." Mais sans rallonge de budget, il ne restera alors à la municipalité que deux solutions : "Tirer au sort les familles, ou appliquer la politique du 'premier arrivé, premier servi', déplore encore le directeur de cabinet du maire EELV Michel Bourgain.