Il y a 150 ans à Solferino... naissait la Croix-Rouge

  • A
  • A
Il y a 150 ans à Solferino... naissait la Croix-Rouge
Partagez sur :

Le Suisse Henri Dunant découvre horrifié le champ de bataille de Solferino le 24 juin 1859. Il organise tout de suite des secours.

Henri Dunant, 31 ans, originaire de Genève mais installé en Algérie, débarque à Solferino en plein Piémont en Italie le 24 juin 1859, pour parler affaires avec Napoléon III. Ce qu'il découvre relève de l'apocalypse : des milliers et des milliers de blessés abandonnés sur le champ de bataille et condamnés à une lente agonie après l'affrontement entre les troupes françaises et autrichiennes.

Dunant, horrifié, improvise des secours, soignant sans distinction les victimes des deux camps. Et il va témoigner dans un livre qui paraîtra en 1862, "Un souvenir de Solferino". Conséquence directe : en 1863, des personnalités suisses créent le comité de Genève, qui deviendra l'année suivante la Croix-Rouge. Pourquoi cet emblème ? Parce que les Suisses ont eu l'idée d'inverser le drapeau de leur Confédération.

Dunant, devenu un héros national, est rattrapé par ses mauvaises affaires et condamné en 1867 pour faillite frauduleuse. Un scandale effroyable en dépit de la sollicitude de l'empereur des Français. Il faudra attendre 1901 pour qu'Henri Dunant soit distingué par le prix Nobel de la Paix. Il a alors 73 ans.

Entre-temps, la Croix-Rouge est devenue le mouvement salutaire et irremplaçable qu'on connaît aujourd'hui. A trois reprises, son comité international se verra collectivement décerné le prix Nobel de la Paix, en 1917, en 1944 et en 1963.

A partir de jeudi et jusqu'à dimanche, quelque 300 jeunes Français se rassembleront à Solferino, dans le village humanitaire de 200.000 mètres carré dressé pour l'occasion sur les lieux de la bataille. Partis le 10 juin de Paris, des bénévoles et des salariés de la Croix Rouge française, les rejoindront au terme d'une course à pied de plus de 1.200 km en 17 étapes.

Laure Dautriche a rencontré les voyageurs, quelques heures avant le départ. Reportage :



En tout, ce sont plus de 10.000 personnes représentant les 186 sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, dont notamment celles d'Israël, des Territoires palestiniens ou d'Iran qui doivent se réunir sur place pour célébrer ce 150e anniversaire.

>> Le site de la Croix-Rouge française