Il traverse la France en vélo : "les villes et les campagnes ne sont pas préparées à avoir autant de cyclistes sur les routes"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

En 2016, 159 cyclistes ont été tués sur les routes de France, un chiffre reparti à la hausse depuis 2010 (+8%).

Plus de 2000 km à vélo, seul, entre Brest et Bonifacio. C'est le défi que s'est lancé Steven Le Hyaric. Cet ancien cycliste professionnel est parti le 18 juillet dernier de Bretagne et est attendu en Corse entre le 6 et le 8 août. Il est en ce moment dans les Alpes-de-Haute-Provence. Son objectif : "promouvoir la bienveillance entre cyclistes et automobilistes" et faire changer les mentalités, alors que les chiffres de la mortalité sont encore en hausse au mois de juin en France.

"Cela devient de plus en plus dangereux de faire du vélo !" "En France, j’ai eu beaucoup de copains renversés. J’ai moi-même été renversé et cela devient de plus en plus dangereux de faire du vélo ! Il y a pourtant de plus en plus de cyclistes sur les routes, mais il n’y a jamais eu d’éducation avec les automobilistes. Quand on rencontre des Suédois, des Néerlandais ou des Norvégiens, ils nous disent que faire du vélo est quelque chose d’automatique. Faire du vélo en France, ça le devient aussi, mais on n’est pas préparé. Les villes et les campagnes ne sont pas préparées à avoir autant de cycliste sur les routes."

Et notre cycliste engagé d’ajouter : "même quand il y a des pistes cyclables, c’est dangereux. Il y a des villes en Europe où c’est beaucoup mieux fait et cela fonctionne très bien". Steven Le Hyaric devrait arriver à Bonifacio d'ici une dizaine de jours.