"Il n'y en a pas deux comme elle" s'essaie à la méditation

  • A
  • A
Partagez sur :

Le psychiatre Christophe André a donné une séance de méditation dans "Il n'y en a pas deux comme elle", mercredi.

INTERVIEW

"La méditation, c'est prendre du temps pour soi". Dans Il n'y en a pas deux comme elle mercredi, le psychiatre Christophe André a distillé ses conseils pour pratiquer la méditation dans de bonnes conditions.

1. La musique ? "Tout ce qui peut faciliter la méditation est le bienvenu", explique Christophe André. Pour autant, rien n'est obligatoire et certains méditent sans fond sonore alors que d'autres préféreront toujours un accompagnement. "Si une musique de fond ou des chants de baleines facilitent la pratique : on y va", indique le psychiatre.

2. On arrête tout. "Le deuxième truc, c'est que l'on arrête de faire des choses : envoyer des SMS, lire, parler, manger", développe le spécialiste. Mais il ne suffit pas de stopper ses activités, il faut vraiment "le faire à fond", précise-t-il.

3. La posture. "Pour éviter de s'endormir, on recommande aux débutants de méditer assis". La position est très importante lorsqu'on rentre en méditation, puisqu'elle va conditionner notre concentration. "On peut faire cela sur une chaise avec le dos droit. On ne se sert pas du dossier, les pieds sont à plat et les mains posées sur les cuisses", décrit Christophe André. Il n'est pas obligatoire, non plus, de fermer les yeux. "On peut les garder ouverts, cela n'a pas d'importance", selon le psychiatre.

Il ne reste alors plus qu'à "lâcher prise" et se rendre attentif à son souffle, sa respiration, tout ce qui nous entoure "sans rien chercher de précis". Comme tous les exercices, il est difficile d'y arriver du premier coup. "L'esprit qui vagabonde ou la distraction, c'est comme l’essoufflement en course à pied. C'est quelque chose qui va peu à peu céder à la répétition des exercices", assure le spécialiste.

>> Retrouvez l'intégrale de l'émission "Il n'y en a pas deux comme elle" ici