Hulot veut taxer le béton pour protéger les terres agricoles

  • A
  • A
Hulot veut taxer le béton pour protéger les terres agricoles
"Le Premier ministre m'a invité à y travailler", indique Nicolas Hulot au sujet de son projet de taxation.@ AFP
Partagez sur :

Le ministre de l'Écologie Nicolas Hulot propose de taxer les bétonneurs pour protéger les terres agricoles et préserver la biodiversité.

La "folie des grandeurs" des promoteurs envahit les terres agricoles… Nicolas Hulot propose de contrer le phènomène en taxant les bétonneurs. "J'étudie une nouvelle source de financement qui permettrait de lutter contre l'artificialisation des sols et de financer la préservation de la biodiversité", explique le ministre de l'Écologie mardi dans les colonnes du Parisien. "C'est une réflexion que j'ai proposée au Premier ministre, qui m'a invité à y travailler."

Ces surfaces "jouent un rôle important". Cette taxe serait proportionnelle à la surface concernée par les projets, centres commerciaux, bureaux ou logements en marge des centres urbains. "Chaque mois, l'urbanisation consomme une surface à équivalente à 6.400 terrains de football", rappelle Le Parisien. Or, selon Nicolas Hulot, ces surfaces "jouent un rôle important dans l'équilibre climatique, la préservation de la biodiversité et notre souveraineté alimentaire".

Un sondage Ifop publié hier par l'ONG environnementale WWF France indiquait que 78% des Français seraient favorables à un moratoire sur l'artificialisation des terres agricoles dès 2020. Reste à voir si la taxation est une solution qui les séduit.