Hospices de Beaune : la pièce de charité vendue 200.000 euros

  • A
  • A
Hospices de Beaune : la pièce de charité vendue 200.000 euros
Le montant de cette vente reviendra à la Fondation "Cœur et Recherche" et la Fondation "ARC" pour la recherche contre le cancer. @ JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Partagez sur :

Le montant pour acheter un fût de 228 litres de Corton Bressandes Grand Cru revendra à la Fondation "Cœur et Recherche" et la Fondation "ARC" pour la recherche contre le cancer.

La pièce de charité de la 156e vente aux enchères des Hospices de Beaune, un fût de 228 litres de Corton Bressandes Grand Cru, a été adjugée dimanche après-midi pour 200.000 euros au profit de deux associations, loin du record de l'an dernier.

Pour la recherche médicale. Ce montant sera versé à deux associations, la Fondation "Cœur et Recherche" et la Fondation "ARC" pour la recherche contre le cancer. En 2015, les enchères avaient atteint 480.000 euros pour un Corton Renardes Grand cru, au profit notamment des victimes des attentats de Paris.

Et la pièce "des présidents" ? La pièce dite "des présidents" dont la vente, devant des acheteurs du monde entier et sous l'égide de Christie's, constitue le point d'orgue des enchères des Hospices de Beaune, a été achetée par une cliente chinoise en partenariat avec l'Hôtel de Luxe quatre étoiles de Beaune, Le Cep. "C'est juste du bonheur, c'est juste du plaisir. Le vin, c'est le sang universel, c'est la vie et puis c'est la qualité de la vie car autour d'une bonne bouteille, on est tous amis et on est encore plus forts", a déclaré le propriétaire du Cep, Jean-Claude Bernard.

8,4 millions d'euros en tout. Le montant total de ses enchères qui se sont achevées dimanche soir, s'est élevé à environ 8,4 millions d'euros (frais inclus) contre la somme record de 11,3 millions d'euros l'an dernier. Soit, selon les organisateurs, "le deuxième meilleur résultat" pour la vente du domaine des Hospices de Beaune. Ce dernier, classé pour 85% en Premier cru et Grand cru, proposait à la vente 594 pièces (fûts de 228 litres) et 2 feuillettes (fûts de 114 litres) de 47 cuvées, soit davantage que l'an dernier en dépit des intempéries qui ont durement touché la Bourgogne, notamment le gel en avril. Plus précisément, 470 pièces de vins rouges et 126 de blancs ont été ainsi vendues. La recette sera reversée comme chaque année à l'institution hospitalière des Hospices, fondée au 15e siècle par Nicolas Rolin, chancelier du duc de Bourgogne, pour financer à l'époque la modernisation de l'hôpital de la ville.