Hortefeux rappelle à l’ordre les préfets sur la délinquance

  • A
  • A
Hortefeux rappelle à l’ordre les préfets sur la délinquance
Partagez sur :

Le ministre de l’Intérieur veut une "mobilisation accrue" contre la délinquance, déplorant des "résultats insuffisants".

Pour la première fois depuis 2002, la délinquance a cessé de baisser. Le nombre de violences crapuleuses ou gratuites, a augmenté de 4,36% de juillet 2008 à juin 2009 par rapport aux douze mois correspondants précédents, selon le bilan de l'Observatoire national de la délinquance (OND) rendu public jeudi. La délinquance générale, en revanche, "marque un palier".

Dans le détail, l'ensemble des violences aux personnes a crû de 4,36%, de 433.749 à 452.654 et les violences gratuites (hors vols), sont en hausse de 4,63% d'une période de douze mois. Les infractions économiques et financières, augmentent, elles, de 5% entre les deux périodes. Pour le seul mois de juin 2009, le nombre des faits constatés par les services de police et de gendarmerie a augmenté de 2,64% par rapport à juin 2008.

Cette "tendance à la hausse n'est pas acceptable", a souligné mercredi le ministre de l'Intérieur devant les préfets. "Vous serez jugés sur les résultats de (vos) actions" en ce domaine. Il leur a enjoint d'"analyser les tendances qui se dégagent dans (leur) département sur les six premiers mois de l'année et bâtir, pour chacune des formes de délinquance en développement, un plan d'action avec les différents acteurs concernés".

Déplorant des "résultats insuffisants", Brice Hortefeux a par ailleurs mis en garde les préfets : "je n'hésiterai pas à convoquer celles et ceux d'entre vous dont les résultats seraient durablement insuffisants".

Enfin, le ministre leur a demandé de "mettre en place une politique de prévention plus ambitieuse, elle seule permettra une baisse durable de la délinquance".