Hommage national à Nice : comment va se dérouler la cérémonie ?

  • A
  • A
Hommage national à Nice : comment va se dérouler la cérémonie ?
Près de 2.500 personnes assisteront samedi à l'hommage national aux victimes de l'attentat du 14-Juillet.@ Valery HACHE / AFP
Partagez sur :

Reportée à samedi en raison des intempéries qui frappent le sud de la France, la cérémonie se tiendra dans les hauteurs de Nice, loin de la Promenade des Anglais.

La cérémonie devait se tenir ce vendredi, trois mois jour pour jour après l'attentat qui a coûté la vie à 86 personnes. Mais en raison des fortes précipitations qui frappent le sud de la France depuis deux jours, l'hommage national aux victimes a été reporté samedi, en présence des victimes, de leurs familles, de François Hollande et de nombreux élus. 

>> Les victimes et les familles associées à la préparation. C'est la première fois qu'un événement de cette nature se déroule hors de Paris et à cette occasion, les victimes et leurs familles ont été associées à la préparation. Avec les familles des victimes d'origine étrangère, elles ont vu toutes leurs demandes validées, comme le souhait d'un lieu discret pour se recueillir. "Nous avons travaillé avec les services de l'Elysée et la secrétaire d'Etat chargée de l'Aide aux victimes [Juliette Méadel, ndlr]", explique Vincent Delhomel-Desmarest, membre de l'association Promenade des Anges : 14 Juillet, créée en août dernier.

>> Un lieu discret. Les familles et les victimes souhaitaient un lieu protégé pour se recueillir en toute discrétion. Loin de la Promenade des Anglais où certains n'ont toujours pas la force de retourner. C'est un terrain dans les hauteurs de la ville, la Colline du château, près du Vieux-Nice qui a ainsi été choisi pour garantir la tranquillité mais aussi la sécurité des invités. Blessés, familles, victimes, mais aussi des élus et des délégations étrangères : au total, près de 2.500 personnes sont attendues.

>> Roses blanches et minute de silence. La cérémonie débutera à 11H par une minute de silence. Les noms des 86 victimes seront ensuite lus et des roses blanches seront déposées pour chacune d'entre elles par les élèves d'un lycée de Nice. Un texte sera lu par Cindy Pellegrini qui a perdu six membres de sa famille dans l'attentat. Le chef de l'Etat devrait prononcer un discours de clôture dédié aux victimes et à la ville de Nice. 

>> Un hommage en musique. Les noms de Pascal Obispo, Véronique Sanson ou Jean-Jacques Goldmann avaient circulé, mais c'est finalement Julien Clerc qui rendra un hommage en musique. "C'est un artiste qui aime la ville de Nice", confie Vincent Delhomel-Desmarest. Il sera suivi du chœur des enfants de l'Opéra de Nice.

>> De nombreuses personnalités politiques présentes. François Hollande et des membres du gouvernement feront le déplacement. En dépit de l'élection présidentielle et des rivalités politiques, cet hommage national devrait être un moment d'apaisement et permettre de mettre entre parenthèses la polémique qui oppose la mairie de Nice au gouvernement concernant le dispositif de sécurité mis en place au soir du 14-Juillet. Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Fillon mais aussi Marine Le Pen seront aussi présents. 

Des personnalités locales, comme Christian Estrosi, président (LR) de la région Paca, Eric Ciotti, député (LR) des Alpes-Maritimes et le maire (LR) de Nice Philippe Pradal seront également présents. 

>> Les hôtels et les taxis niçois mobilisés. Certaines familles sont arrivées à Nice dès jeudi soir et sont logées gratuitement dans des hôtels de la ville. Au total, près de 500 chambres seront mises à leur disposition et 150 taxis assureront leurs déplacements à titre gracieux.

Outre les familles niçoises ou venues de la France entière, 19 nationalités seront représentées car beaucoup de victimes étaient d'origine étrangère : Grande-Bretagne, Allemagne, Italie, Tunisie ou Ukraine. Elles pourront, si elles le souhaitent, se confier à des psychologues dès vendredi et samedi, après la cérémonie. Pour certains, assister à cette cérémonie constitue aussi un premier retour dans la ville depuis l'attentat.

>> Protéger les objets des victimes. L'association de victimes et de proches Promenade des Anges : 14 juillet, a appelé sur sa page Facebook à ramener, dès le dimanche, les objets ayant appartenu aux victimes sous le kiosque Albert 1er. Actuellement déposés sur un trottoir de la Promenade des Anglais, ces objets sont des "traces de vie", raconte Vincent Delhomel-Desmarets. "Il pleut beaucoup ces derniers temps et ces objets, comme les peluches, n'ont pas vocation à se détériorer", ajoute t-il. Une autre manière de dire que "la vie reprend sur la Promenade des Anglais".