Contrat civique : que propose François Hollande

  • A
  • A
Contrat civique : que propose François Hollande
@ ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :

ANNONCE - Le président François Hollande a annoncé la création d'un "contrat civique" avec notamment une "réserve citoyenne pour tous les Français". 

François Hollande a annoncé jeudi la création d'un "contrat civique" lors de sa cinquième conférence de presse à l'Elysée. Dans ce "contrat civique", le président de la République promet notamment la création d'un "service universel pour les jeunes" et d'une "réserve citoyenne pour tous les Français", comme révélé dès lundi par Europe 1. Le président a précisé François Hollande a précisé que le service civique sera élargi à tout jeune volontaire qui en fera la demande à partir du 1er juin. Il n'a toutefois pas chiffré les moyens budgétaires alloués à cette ambition.

>> LIRE AUSSI - Ce qu'il faut retenir de la conférence de presse de Hollande

L'annonce. Concrètement, "tout jeune qui se présentera à partir du 1er juin de cette année pourra faire un service civique" de "huit mois", alors qu'actuellement il y a "quatre fois plus de demandes" que de missions proposées

Cette ambition "va supposer de mettre toutes les collectivités, toutes les associations, tous les ministères en capacité de proposer 150.000 ou 160.000 missions dans un délai particulièrement court, enfin qui peut s'étaler sur plusieurs mois", a observé François Hollande. Après les attentats, il avait déjà relevé son objectif pour le service civique (précédemment de 100.000), mais à l'horizon 2017.

Le service civique c'est quoi ? Le service civique permet à des jeunes de 16 à 25 ans de s'engager pour six à douze mois dans des missions d'intérêt général auprès d'associations, de collectivités et établissements publics (écoles, hôpitaux ...). Il donne droit à une indemnité mensuelle de 573 euros.

Combien ça coûte ? Le budget de 170 millions d'euros voté pour 2015 (dont 150 millions proviennent de l'Etat) doit permettre d'accueillir 45.000 jeunes, 10.000 de plus que l'an dernier. Le président de l'Agence du service civique, François Chérèque, a récemment chiffré à 600 millions d'euros le budget nécessaire pour réaliser le nouvel objectif présidentiel.

Le budget renforcé, mais à quelle hauteur ? Le chef de l'Etat n'a pas précisé les moyens budgétaires qui seront dégagés, se contentant d'affirmer que l'Agence du service civique serait "renforcée". L'été dernier, le gouvernement avait décidé d'augmenter ses crédits de 100 millions sur trois ans, pour les porter à 221 millions en 2017.

Pas de service civique obligatoire. Alors que les attentats de janvier à Paris ont relancé le débat sur la manière de transmettre aux jeunes les valeurs de la République, le président de la République a d'emblée écarté l'idée d'un service civique obligatoire, défendu par certains à l'UMP et au sein même du PS. "Si on devait aller vers un service civique obligatoire, le peuple devrait être consulté", a souligné le chef de l'Etat lors de sa conférence de presse à l'Elysée, proposant plutôt "un service civique universel".



Vers un service civique pour tous les Français ? François Hollande a par ailleurs annoncé sa volonté de créer "une réserve citoyenne pour tous les Français", sans donner de détails. "L'esprit du service civique senior que j'ai mis en place, retrouvé et élargi", a réagi dans un tweet la députée PS Michèle Delaunay, ex-ministre déléguée aux personnes âgées.