HLM : 800.000 ménages en difficulté de paiement, les expulsions augmentent

  • A
  • A
HLM : 800.000 ménages en difficulté de paiement, les expulsions augmentent
Au 31 décembre 2014, 18,5% des ménages présents dans le parc HLM étaient en retard de paiement.@ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

Près d'un locataire HLM sur cinq a eu des difficultés à payer son loyer en 2014. Les procédures contentieuses augmentent.

Près d'un locataire HLM sur cinq, soit 795.000 ménages, a eu des difficultés à payer son loyer en 2014. Cette proportion est en légère baisse sur un an, ce qui n'a pas empêché les procédures contentieuses d'augmenter, révèle une enquête menée sur les données de 393 organismes qui représentent 76% du parc locatif HLM. Au 31 décembre 2014, 18,5% des ménages présents dans le parc HLM étaient en retard de paiement, selon la 3e enquête sur les impayés et la prévention des expulsions, publiée par Habitat actualités, le bimensuel de l'Union sociale pour l'habitat (USH), et mise en ligne sur son site. Inférieur à celui de fin décembre 2013 (22%), ce taux reste en hausse par rapport à 2012 (17,5%).

Toutefois, seuls un tiers de ces ménages sont en situation d'impayés depuis 3 mois ou davantage. Fin 2014, ils représentaient 6,4% de l'ensemble des ménages logés en HLM en France, un léger recul comparé à 7,1% un an plus tôt. Quant au nombre de ménages cumulant des impayés de loyers depuis plus de 12 mois, il "reste faible et stable depuis 3 ans", aux alentours de 1,3% des ménages présents - soit 56.000 ménages à fin 2014.

75.000 assignations en justice. Après une forte hausse entre 2012 et 2013, l'activité amiable des organismes s'est stabilisée en 2014, tout en restant "très importante", selon l'enquête. Un "important travail de prévention" en direction des ménages en difficulté "permet de régler une partie des situations, et peut expliquer notamment le nombre relativement faible de ménages en impayés de plus de 12 mois", affirment les bailleurs sociaux. Toutefois, les procédures contentieuses enclenchées par les organismes HLM, "tout en poursuivant la recherche de solutions amiables", assurent-ils, sont en hausse.

Quelque 150.000 commandements de payer - l'ordre délivré par huissier, de s'acquitter des sommes dues dans les 2 mois - ont ainsi été émis en 2014, contre 132.000 l'année d'avant et 114.000 en 2012. Dans le même temps, 75.000 assignations en justice ont été prononcées en 2014 - soit 11.000 de plus qu'en 2013 et 17.000 de plus qu'en 2012, concernant 1,7% des locataires HLM. Quelque 31.000 baux ont été résiliés suite à une assignation.

"Comportement brutal". Toujours en 2014, 32.000 commandements de quitter les lieux ont été délivrés, soit 4.000 de plus que les deux années précédentes.  En "dernier recours", les organismes HLM font appel à la force publique pour expulser le locataire en défaut: 21.000 demandes ont été effectuées en 2014, soit davantage qu'en 2013 et 2012 (18.000 chaque année).

Un tiers de ces demandes ont été exécutées, soit 7.000 expulsions, un chiffre en hausse de 16,7% sur un an. Pour l'association de défense des consommateurs CLCV sollicitée par l'AFP, "ce comportement brutal ne peut être qualifié de social". "Par ailleurs, un locataire expulsé peut faire valoir son droit au logement (DALO) et ainsi être relogé en HLM, ce qui rend toute expulsion d'autant plus absurde", estime l'association.