Hidjab, niqab, tchador, burqa : les différents voiles islamiques

  • A
  • A
Hidjab, niqab, tchador, burqa : les différents voiles islamiques
Partagez sur :

Evoquer "le voile islamique" est erroné. Il faut en réalité parler "des" voiles islamiques, dont voici les différentes déclinaisons.

Le voile, dont de nombreuses musulmanes se couvrent la tête, en totalité ou en partie, comporte de nombreuses versions et se retrouve dans de nombreuses traditions, bien au-delà de l'islam.

LE HIDJAB. Ce voile cache les cheveux, les oreilles et le cou, ne laissant voir que l'ovale du visage. Il est souvent complété par une tunique ou un imperméable. Il s'est généralisé dans le monde musulman. Il est formé sur la racine arabe "hajaba", qui signifie cacher, dérober aux regards, mettre une distance.

LA BURQA. Bleu ou marron, ce long voile couvre complètement la tête et le corps, un grillage dissimulant les yeux. Cette tenue traditionnelle des tribus pachtounes afghanes est devenue aux yeux du monde le symbole du régime des talibans en Afghanistan, qui l'ont rendue obligatoire.

LE NIQAB. Voile intégral complété par une étoffe ne laissant apparaître qu'une fente pour les yeux, le niqab s'est répandu dans les pays arabes sous l'influence de l'islam wahhabite, surtout en milieu urbain. Certaines femmes y ajoutent des lunettes de soleil et des gants, voire un masque.

LE TCHADOR. Cette grande pièce de tissu posée sur la tête, laissant apparaître l'ovale du visage, tenue fermée à l'aide des mains, voire des dents si la femme a besoin d'utiliser ses bras. En Iran, c’est un vêtement traditionnel porté par les femmes, principalement par les pratiquantes. Le port du tchador n'est pas obligatoire dans la République islamique, à la différence du port d'un voile sur la tête.