Hérault : une mère condamnée à de la prison avec sursis pour ne pas avoir envoyé son fils à l’école

  • A
  • A
Hérault : une mère condamnée à de la prison avec sursis pour ne pas avoir envoyé son fils à l’école
L'enfant de 10 ans avait plus de 50 jours d'absence en deux ans.@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Une mère héraultaise a été condamnée à trois mois de prison avec sursis pour ne pas avoir envoyé son fils à l'école, dépassée par une situation familiale compliquée.

C’est un fait rarement sanctionné par la justice. Une mère de famille a été condamnée à trois mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Montpellier car elle n’envoyait plus son fils à l’école, rapporte France bleu samedi. L’enfant âgé de 10 ans comptabilise 56 jours d’absence en 2015 et 2016, malgré les lettres de relance du rectorat. La mère de famille, âgée de 40 ans, a expliqué avoir été dépassée par une situation familiale compliquée. 

L'enfant devenu accroc aux jeux vidéo. En pleine séparation, elle fréquentait un détenu et devait enchaîner les ménages pour subvenir aux besoins de sa famille. Son fils en a profité pour passer ses journées devant les jeux vidéo et était devenu accroc aux jeux. "Il se roulait par terre pour ne pas aller en classe", a raconté la mère, citée par France bleu. La mère de famille n’a pas demandé d’aide ni répondu aux lettres du rectorat et aux convocations des organismes spéciaux, ce qui a conduit le tribunal à la condamner. L’enfant est désormais pensionnaire à la cité scolaire de la réussite à Montpellier.


Le tribunal correctionnel de Montpellier a rendu un jugement extrêmement rare. Le code pénal prévoit de sanctionner jusqu’à deux ans de prison et 30.000 euros d’amende les parents qui compromettent l’éducation de leur enfant. La condamnation est prononcée uniquement si l’infraction est jugée volontaire.