Hélène Carrère d’Encausse : la réforme de l’orthographe “va tomber dans l’oubli”

  • A
  • A
Hélène Carrère d’Encausse : la réforme de l’orthographe “va tomber dans l’oubli”
@ AFP
Partagez sur :

L'académicienne Hélène Carrère d'Encausse doute que la réforme de l’orthographe, tant décriée, soit un jour appliquée. 

Elle a fait couler beaucoup d'encre, peut-être pour rien. Dans une interview à la chaîne de télévision suisse RTS, la secrétaire perpétuelle de l'Académie française, Hélène Carrère d'Encausse, doute très sérieusement que la fameuse réforme de l'orthographe soit un jour appliquée dans les écoles. 

"C'est une question qui est mise au réfrigérateur". D'abord interrogée sur l'incorporation de la réforme dans les manuels scolaires, Hélène Carrère d'Encausse affirme : "Je crois que les éditeurs des livres scolaires qui avaient fait pression pour qu’on ait des livres avec un sceau rouge 'nouvelle orthographe', j’ai l’impression qu’ils ont tout arrêté. Ils se rendent compte que pour l’instant, ça ne marche pas". Et d'enfoncer le clou : "Mon sentiment, c'est que c'est une question qui est mise au réfrigérateur". 

"Ça va tomber dans l'oubli". Sur le recul des éditeurs, l'académicienne livre son "pronostic" : "Ça va tomber dans l'oubli". Avec humour, Hélène Carrère d'Encausse parie aussi que "dans vingt ans, on aura encore un ministre qui va dire : 'on va réformer l'orthographe'". 

"Dès qu'on touche à l'accent circonflexe..." La secrétaire perpétuelle a aussi tenu à saluer la mobilisation des Français : "C'est très intéressant. On dit que les Français sont déclinistes, qu'ils se moquent de tout, etc. Mais que l'on touche à l'accent circonflexe ou à l'orthographe du mot oignon, tout à coup, ils ont l'impression qu’on leur enlève beaucoup plus que leur portefeuille, qu’on leur enlève ce qu’ils sont".