Hautes-Alpes : un (faux ?) cachalot retrouvé échoué au lac de Serre-Ponçon

  • A
  • A
Hautes-Alpes : un (faux ?) cachalot retrouvé échoué au lac de Serre-Ponçon
De faux scientifiques entouraient vendredi matin le cachalot. Capture d'écran@ France 3
Partagez sur :

Long de 16 mètres, le spécimen pourrait être en réalité une oeuvre d'art créée par un collectif belge, en cette journée mondiale de l'océan. 

Les promeneurs du lac de Serre-Ponçon, dans les Hautes-Alpes, n'ont pas dû en croire leurs yeux. Le cadavre d'un cachalot de 16 mètres de long a été découvert vendredi matin sur les berges du lac, rapporte La Provence

Selon la préfecture, qui a confirmé l'information à 20 minutes, des scientifiques ont été envoyés sur place afin de procéder à des relevés, tandis qu'un périmètre de sécurité a été installé. 

Un spécimen qui ressemble à celui de Paris et de Rennes. Mais en réalité, il semblerait que le cétacé soit une oeuvre d'art. En effet comme le remarque 20 minutes, le cachalot ressemble au spécimen qui s'était échoué en juillet sur les berges des quais de Seine à Paris, et à Rennes un an plus tôt. Dans les deux cas, l'opération avait été montée de toutes pièces par un collectif belge, Captain Boomer. A Paris, l'opération s'inscrivait dans le cadre du festival d'art "Paris l'été", tandis qu'à Rennes, le happening avait eu lieu pendant le festival "Les Tombées de la nuit".

Les scientifiques, des comédiens ? Dans les deux cas, les scientifiques dépêchés sur place étaient des comédiens. "Le matin, on créé un périmètre de 7 mètres autour de la statue pour garder les spectateurs à distance, des acteurs jouent les scientifiques qui mènent les investigations, ils mesurent la carcasse, prélèvent des échantillons d'organes et de peau, préparent le dépeçage", détaille le collectif sur son site internet. Plusieurs médias locaux ont depuis confirmé l'implication du collectif d'artistes dans la découverte de vendredi matin. 

Réussie, l'opération pourrait viser à sensibiliser aux enjeux environnementaux et aux conséquences de la pollution, alors que se déroule vendredi la journée mondiale de l'océan.