Halloween n'est-elle qu'une fête commerciale pour les Français ?

  • A
  • A
Halloween n'est-elle qu'une fête commerciale pour les Français ?
29% des Français comptent participer à la fête d'Halloween en 2016. Image d'illustration. @ AFP
Partagez sur :

Trop marketing, trop américaine ou encore de mauvais goût, la fête d'Halloween traîne depuis longtemps une mauvaise image. Et pourtant, elle est de plus en plus populaire en France. 

Vous connaissez forcément la phrase : "un bonbon ou un sort ?", la traduction du célèbre "trick or treat" américain. Un genre de slogan d'Halloween lancé par les enfants qui demandent des bonbons en passant de maison en maison. 

Préparez les bonbons ! Cette fête celtique d’origine irlandaise, popularisée aux Etats-Unis dans les années 1980, est célébrée par beaucoup d'américains, dimanche, même si la vraie date est traditionnellement le 31 octobre, donc lundi. Souffrant depuis longtemps d'une mauvaise image dans l'hexagone, elle réussit toutefois à s'implanter un peu plus chaque année et les citrouilles sont désormais parfois de sortie dans nos jardins. 

Trois Français sur 10 séduits par Halloween. Selon une étude Odoxa pour Le Parisien-Aujourd'hui en France, 29% des Français comptent, en effet, y participer cette année. Il y a donc de fortes chances pour que vous croisiez ce week-end ou lundi des enfants déguisés en vampires, sorcières ou zombies. Selon cette étude, 83% des Français jugent toutefois cette fête trop marketing, 73% trop américaine ou encore 40% de mauvais goût. Mais la fête irlandaise ne fait pas uniquement l'objet de critiques puisque selon 59% des personnes sondées, cette fête est amusante ou encore l'une des rares occasions de se déguiser. 

Attention à ne pas confondre toutes les fêtes ! Et en France, cette fête est surtout celle des enfants, puisque le sondage révèle que 62% d'entre eux sont autorisés pour l'occasion à aller frapper aux portes pour demander des friandises. Et Halloween est parfaitement compatible avec la fête de la Toussaint selon 50% des Français. Attention toutefois à ne pas confondre cette fête, la fête de tous les saints du 1er novembre avec la journée du 2 novembre, dédiée au souvenir des morts de la famille où vous êtes plus de 30% à vous rendre tous les ans sur les tombes de vos proches.