Guyane : Nathalie Arthaud espère que le mouvement "ne sera pas confisqué"

  • A
  • A
Guyane : Nathalie Arthaud espère que le mouvement "ne sera pas confisqué"
Nathalie Arthaud était l'invité d'Europe nuit lundi.@ EUROPE 1
Partagez sur :

Invitée d'Europe nuit, la candidate de Lutte ouvrière à la présidentielle a apporté son soutien à la population guyanaise, en "grève générale illimitée" depuis lundi.

INTERVIEW

Bloquée depuis plusieurs jours par un mouvement de grogne sociale, la Guyane a fait irruption dans la campagne présidentielle lundi, premier jour de la "grève générale illimitée" votée à l'unanimité par les 37 syndicats réunis au sein de l'Union des travailleurs guyanais (UTG). Invitée d'Europe nuit, Nathalie Arthaud a tenu à apporter son soutien aux habitants de la deuxième plus grande région de France.

Soutien "aux travailleurs". "Je soutiens évidemment les travailleurs et l'ensemble de la population guyanaise qui veut changer son sort, ne supporte plus ce chômage de masse, cette précarité, de ne pas avoir accès au minimum : l'eau, l'éducation, l'électricité, les transports", a confié la candidate Lutte ouvrière.

Entendu sur Europe 1
J'espère que leur mouvement va être dirigé par la population et ne sera pas confisqué par une minorité possédante.

"Ils ont raison de dire non". "Ils ont raison de dire non et j'espère qu'ils prennent conscience de la force qu'ils ont de peser par en bas et de forcer la main à l'État, aux possédants et j'espère aux notables locaux. J'espère aussi que leur mouvement va être dirigé par la population et ne sera pas confisqué par une minorité possédante qui souhaite de nouveaux marchés, par exemple", conclut celle qui avait obtenu 0,56% des suffrages en 2012.