Guillaume Pepy : le nouveau site de la SNCF "sera un vrai compagnon de voyage"

  • A
  • A
Guillaume Pepy : le nouveau site de la SNCF "sera un vrai compagnon de voyage"
Guillaume Pepy a détaillé les nouveautés qui accompagneront Oui.sncf, le site internet qui va remplace Voyages-sncf.com.@ ERIC PIERMONT / AFP
Partagez sur :

Guillaume Pepy, le patron de la SNCF, a dévoilé les nouveautés proposées par le site Oui.sncf, qui remplacera l'actuel Voyages-sncf.com en décembre prochain.

Le 7 décembre prochain, l'actuel site internet Voyages-sncf.com sera remplacé par un tout nouveau site. "Il commence une nouvelle vie, avec un nouveau nom : Oui.sncf", a annoncé Guillaume Pepy, président de la SNCF, à l'occasion d'un entretien accordé au JDD. Evidemment, le nom n'est pas la seule nouveauté qui va accompagner ce portail tout neuf, qui proposera "davantage de choix" à l'utilisateur.

Plus de choix, cela signifie la possibilité pour le voyageur de trouver "tous les modes de transport lui permettant de préparer son voyage de porte à porte, du train à la location de voiture, en passant par les bus ou les TER". "Ce sera un véritable compagnon de voyage", promet Guillaume Pepy.

Expérience personnalisée. Par ailleurs, l'internaute se verra offrir une expérience "personnalisée" : "si vous avez une résidence à La Rochelle, vous recevrez des alertes indiquant les petits prix sur la destination, les promotions et surtout, des activités en fonction de votre profil."

Enfin, Oui.sncf a aussi vocation à proposer "plus d'envies". "Le site sera un guide de voyage, avec notamment onze portails régionaux présentant des cartes touristiques et les événements à ne pas manquer", détaille Pepy. Concrètement, avec ce nouveau site internet, la SNCF a décidé de passer "d'une logique de transport à une logique de destination".

"Gagner du temps de trajet a un prix." L'année 2017 rime donc avec nouveauté pour la SNCF, qui s'apprête par ailleurs à lancer deux nouvelles lignes à grande vitesse : Paris-Rennes et Paris-Bordeaux. Les prix augmenteront respectivement de six et dix euros sur ces deux axes. "Gagner du temps de trajet a un prix", justifie Guillaume Pepy, qui explique que "ces 555 kilomètres de voies nouvelles représentent un investissement de plus de 13 milliards d'euros". Il assure toutefois que ces hausses tarifaires "restent limitées" car la société compte sur "une forte croissance de la fréquentation". Ces deux nouvelles lignes seront mises en service le 2 juillet prochain.