Grippe aviaire : mesures de restrictions levées en Vendée, deux cas suspectés dans le Tarn

  • A
  • A
Grippe aviaire : mesures de restrictions levées en Vendée, deux cas suspectés dans le Tarn
Jusqu'à présent, les nouveaux cas de grippe aviaire observés ces derniers jours dans des élevages étaient concentrés dans le sud-ouest et concernaient des canards.@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Alors que la grippe aviaire touche la France depuis plusieurs jours, deux nouvelles "suspicions de contamination" ont été détectées dans le Tarn. Au total, quatre foyers sont suspectés ou confirmés sur le territoire.

Une suspicion de contamination à la grippe aviaire a été détectée dans deux élevages, dimanche dans le Tarn, portant à quatre le nombre des foyers confirmés ou suspects en France. "La direction départementale de la protection des populations du Tarn a été informée ce dimanche de deux nouvelles suspicions à Combefa et Mouzieys-Panens", a indiqué la préfecture dans un communiqué. "Les zones de protection et de surveillance ont été étendues ce dimanche", selon la préfecture.

7.000 canards abattus. Ces nouveaux foyers probables s'ajoutent à une exploitation déjà touchée à Almayrac, à l'origine de l'épizootie, et une autre suspectée de l'être à Lacapelle-Ségalar. Sept mille canards de ces élevages ont été abattus vendredi et samedi, qui s'ajoutent aux 4.500 déjà morts du virus H5N8, qualifié de "hautement pathogène" par les autorités. D'autres opérations d'abattage ont été effectuées dans les trois départements du Gers, du Lot-et-Garonne et des Hautes-Pyrénées où quelques exploitations ont été livrées en canards prêts à gaver provenant d'une exploitation tarnaise contaminée.
Une "suspicion" de grippe aviaire a par ailleurs été signalée dans un élevage de poulets du nord de la Vendée, depuis abattus.

En Vendée, le périmètre de sécurité levé. A l'inverse en Vendée, la suspicion de grippe aviaire dans un élevage de poulets a été levée, a annoncé la préfecture de Loire-Atlantique. "Les résultats d'analyse transmis ce jour concernant l'élevage de La Garnache montrent que le virus de l'influenza aviaire n'est pas en cause dans l'épisode de mortalité de volailles", selon le communiqué de la préfecture.
"En conséquence, les mesures de restriction de mouvements et de transport de volaille prises à titre de précaution" samedi "sont levées".

Suite à cette suspicion de grippe aviaire, les poulets de l'élevage avaient été abattus à titre préventif. Par arrêté préfectoral, un périmètre de sécurité de 10km dans lequel sont installés "114 élevages" avait été délimité autour de l'élevage concerné en vue de maîtriser la diffusion du virus. La commune de La Garnache étant située dans le nord de la Vendée et à proximité de la Loire-Atlantique, le périmètre de sécurité concernait neuf communes de Vendée au total et quatre de Loire-Atlantique. Jusqu'à présent, les nouveaux cas de grippe aviaire observés ces derniers jours dans des élevages étaient concentrés dans le sud-ouest et concernaient des canards.