Grippe aviaire : levée de la zone de contrôle en Loire-Atlantique

  • A
  • A
Grippe aviaire : levée de la zone de contrôle en Loire-Atlantique
"Toutefois, le confinement des volailles reste obligatoire", a précisé la préfecture de Loire-Atlantique.@ FRED TANNEAU / AFP
Partagez sur :

Cette mesure de surveillance avait été mise en place le 24 janvier en Loire-Atlantique.

Une zone de contrôle temporaire, mise en place le 24 janvier en Loire-Atlantique après un premier cas confirmé de grippe aviaire H5N8, a été levée mercredi en l'absence de dissémination du virus dans les élevages, a indiqué la préfecture.

Pas de propagation du virus. Ces mesures de surveillance, de prévention et de restriction avaient été prises par arrêté préfectoral dans cinq communes du département, après la confirmation d'un premier cas d'influenza aviaire hautement pathogène sur un cygne tuberculé sauvage, découvert mort le 17 janvier à Vair-sur-Loire. L'étude épidémiologique menée dans les élevages de Vair-sur-Loire, d'Ancenis, de La Roche-Blanche, de Mésanger et de Saint-Géréon, a conclu à l'absence de propagation du virus, permettant "la levée des mesures" de protection, explique la préfecture de Loire-Atlantique dans un communiqué.

Le confinement des volailles reste obligatoire. "Toutefois, le confinement des volailles reste obligatoire sur l'ensemble du territoire national depuis le 5 décembre 2016, le risque influenza aviaire étant actuellement qualifié d'élevé par le ministre en charge de l'agriculture", souligne la préfecture. 

187 foyers d'élevage recensés en France. Au 30 janvier, 18 cas de H5N8 avaient été confirmés et notifiés dans la faune sauvage en France. Dans les élevages, 187 foyers, principalement dans les Gers et dans les Landes, ont été recensés, selon le site du ministère de l'Agriculture.