Grippe aviaire : interdiction d'exporter des oiseaux vivants de Dordogne

  • A
  • A
Grippe aviaire : interdiction d'exporter des oiseaux vivants de Dordogne
@ FRED TANNEAU / AFP
Partagez sur :

L'interdiction, publiée au Journal officiel mercredi, concerne aussi l'exportation des œufs. 

Le gouvernement a interdit mercredi l'expédition d'oiseaux vivants et d’œufs "depuis l'ensemble du département de la Dordogne à destination d'autres Etats membres de l'Union européenne ou de pays tiers", selon un arrêté paru au Journal officiel. 

Autorisation du préfet. Le transport sur le territoire français de volailles, poussins, œufs et viandes d'espèces aviaires est soumis à autorisation du préfet, après avis des services vétérinaires, pour les produits provenant de 87 communes en Dordogne et en Haute-Vienne.

Une première depuis 2007. Le 25 novembre dernier, un cas de grippe aviaire a été détecté dans une basse-cour de Dordogne. Deux autres cas ont été déclarés le 30 novembre. Il s'agit des premiers cas connus dans l'Hexagone depuis 2007. Des mesures de précaution ont été appliquées, comme par exemple les abattages des élevages touchés

14.000 canards abattus. Mardi, le préfet de Dordogne, Christophe Bay, a qualifié la situation de "sérieuse" en annonçant qu'en tout quelque 14.000 canards d'un élevage à Saint-Paul-la-Roche et 1.000 oies d'un élevage à Domme avaient été abattus entre lundi et mardi matin, électrocutés dans des camions spécialisés.