Grippe aviaire : "Cela va être la disparition de la filière de production de foie gras"

  • A
  • A
Grippe aviaire : "Cela va être la disparition de la filière de production de foie gras"
@ AFP
Partagez sur :

Quelque 4.000 poulets ont dû être abattus dans le sud-ouest.

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

Deux foyers de grippe aviaire ont été détectés dans le sud-ouest, dans l'Aveyron puis la Dordogne, les premiers cas depuis mi-avril. Quelque 4.000 poulets ont dû être abattus. Les éleveurs sont très inquiets et ne croient pas vraiment aux mesures prises par l'Etat, comme l'explique Dominique Bousquet, président de la communauté de communes du Terrassonnet en Périgord Noir Thenon-Haute-Fort, jeudi sur Europe 1.

"On voit les limites de ces mesures". "Des mesures draconiennes ont été prises : vide sanitaire,  confinement, suppression des canards… mais personne ne peut affirmer que cela sera suffisant pour faire disparaître le virus. Aujourd’hui, on voit les limites de ces mesures. Les éleveurs de canards les trouvent injustes car ils se sentent sacrifiés et ils attendent les subventions promises par l’Etat. Ce sont des gens qui n’ont plus de revenus depuis six mois. Cela va être la disparition de cette filière de production de foie gras".