Grippe A: un milliard d'euros pour vacciner les Français

  • A
  • A
Grippe A: un milliard d'euros pour vacciner les Français
Partagez sur :

La France a décidé d'acheter 94 millions de doses de vaccin contre la grippe A (H1N1) pour un montant d'un milliard d'euros auprès de trois laboratoires et tente d'anticiper une pandémie "presque inévitable."

Le gouvernement met un milliard sur la table. La France vient de commander 94 millions de doses de vaccins contre la grippe A/H1N1. Le gouvernement a également décidé que les malades seraient pris en charge à partir du 23 juillet par le réseau de médecine libérale et non plus par les seuls hôpitaux. A la même date, des masques antiprojections seront distribués gratuitement dans les pharmacies sur prescription médicale.

La France dénombre 481 cas confirmés de grippe A (et 628 identifiés) depuis le début de l'épidémie, a précisé la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot. Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a jugé "presque inévitable" qu'une pandémie liée au nouveau virus s'installe en France à l'automne.

"Si tel devait être le cas, les conséquences pourraient être considérables", a-t-il dit lors d'une réunion avec l'ensemble des préfets. Il a cité, outre l'impact sanitaire, des difficultés aiguës dans certains secteurs d'activité d'importance vitale ou dans les services de l'Etat, ce qui pourrait entraîner "une désorganisation de la vie sociale et économique."

La décision d'acheter 94 millions de doses de vaccin a été confirmée à l'issue d'une réunion interministérielle à laquelle participaient les ministres de l'Intérieur, de la Santé et de l'Education. Les trois laboratoires choisis sont Sanofi, GlaxoSmithkline et Novartis.

Roselyne Bachelot a précisé que le gouvernement avait également passé des commandes "optionnelles" pour 44 millions de doses supplémentaires. Elle a indiqué que les premiers vaccins contre la grippe A (H1N1) seraient disponibles à l'automne en France et proposés à tous les Français, mais que les livraisons s'étaleraient jusqu'en janvier. La vaccination ne sera pas obligatoire.

"Les livraisons s'échelonneront pour ces laboratoires du mois d'octobre au mois de janvier 2010 si les rendements de production sont satisfaisants", a dit la ministre. Il faut deux doses par personne et 94 millions de doses permettent de vacciner les deux-tiers des Français. Mais selon les experts, vacciner un Français sur deux, soit environ 30 millions de personnes, suffirait à protéger l'ensemble de la population.