Grippe A : les recommandations aux entreprises

  • A
  • A
Grippe A : les recommandations aux entreprises
Partagez sur :

Le gouvernement a édicté une série de recommandations destinées aux entreprises, dans une circulaire publiée le 3 juillet.

Pour lutter contre l'absentéisme au travail et les difficultés d'approvisionnement liés à une pandémie de grippe A en France, voici les recommandations du gouvernement à destination des entreprises :

> Tout salarié est censé poursuivre son activité professionnelle quel que soit le niveau d'alerte. L'employeur ne peut contraindre un salarié à rester chez lui, sauf s'il lui octroie un congé exceptionnel. Il doit toutefois prendre les précautions nécessaires à la protection des autres travailleurs en cas de doute sur l'état de santé de l'employé.

> La France est actuellement au niveau d'alerte 5a, qui correspond à la propagation de la transmission interhumaine du virus à travers le monde. Dès le niveau 5b (la transmission s'accélère, notamment en France), le gouvernement conseille le port du masque aux salariés en contact étroit et régulier avec le public.

> En revanche, les traitements antiviraux de type Tamiflu ou Relenza ne peuvent pas être achetés, stockés ou distribués par les employeurs en France.

> En situation 6 (pandémie), les autorités publiques pourront décider du maintien "des seules activités essentielles" au fonctionnement de l'entreprise. Dans ce cas, des aménagements du temps de travail devront être envisagés (travail à distance, prêt de main-d'oeuvre entre entreprises, etc).