Grippe A : les enfants de la colonie "sortiront guéris"

  • A
  • A
Grippe A : les enfants de la colonie "sortiront guéris"
Partagez sur :

Didier Houssin, directeur général de la santé, se félicite de la gestion des cas de grippe A à Megève, mais invite à rester vigilant.

Les enfants atteints du virus H1N1 dans une colonie de vacances à Megève "sortiront quand ils n’auront plus de fièvre et ne seront plus contagieux", a déclaré le directeur général de la sante Didier Houssin, lundi sur Europe 1. "Je ne sais pas s’ils sortiront le 18 ou le 19 juillet, mais ils sortiront guéris."

Didier Houssin était l'invité, lundi, de Jean-Pierre Elkabbach. Ecoutez l'interview intégrale :

Amené à tirer les leçons de ce qui s’est passé à Megève, Didier Houssin s’est montré plutôt satisfait : "on avait bien fait de se préparer à cette éventualité. Il faut que toutes les colonies de vacances anticipent cet événement, et n’hésitent pas à alerter les autorités sanitaires" en cas de suspicion. "Même l’été, ce virus semble circuler. Peu activement, mais il circule."

Interrogé sur la possibilité de voir d’autres lieux touchés par le virus, Didier Houssin a répondu que ce n’était "pas impossible" : "toute collectivité peut être exposée, en particulier une collectivité fermée." Toutefois, à ce stade, il ne recommande pas la fermeture d’autres colonies de vacances : "à ma connaissance, il n’y a pas d’autre foyer identifié. Mais ça peut survenir dans l’heure qui vient."

Questionné sur le risque d’une aggravation de l’épidémie en automne, le directeur général de la santé a reconnu qu’il fallait "effectivement s’attendre à une forte résurgence de la grippe" à cette période. "En octobre, novembre, décembre, on ne sait pas. Le virus a sa propre stratégie."

Interrogé sur la possibilité de voir des cas mortels de grippe A en France, Didier Housisn a affirmé que "cela pouvait tout à fait survenir. Une personne jeune, fragile, ayant une maladie chronique peut décéder d’une infection grippale, ça n’est pas impossible, on ne peut pas prédire ce genre de choses."

Un vaccin contre la grippe A sera "sorti des usines en septembre ou en octobre", a encore affirmé Didier Houssin. "Mais il existe une grande incertitude sur la date précise à laquelle il pourra être distribué." Et si la France dispose d’assez de médicaments pour tout le monde, "en revanche, pour la vaccination, il y en a qu’on vaccinera avant d’autres parce que le vaccin arrivera progressivement". Ainsi, Didier Houssin estime qu’il faudra vacciner en premier "les plus vulnérables, et ceux qui sont au contact direct des malades, les professionnels de la santé".

> La situation évolue favorablement dans la colonie de vacances de Megève