Grippe A : la France cherche à revendre ses vaccins

  • A
  • A
Grippe A : la France cherche à revendre ses vaccins
Partagez sur :

Maintenant que le pic de l’épidémie est officiellement passé, que faire des 90 millions de doses restantes ?

Six semaines après le lancement de la campagne de vaccination, moins d'un français sur dix s'est fait vacciner contre la grippe A. La France risque donc de se retrouver avec 90 millions de doses en trop.

Dans le doute du début d’une pandémie, il semble que la France ait déployé trop de moyens. L'économiste de la santé Jean de Kervasdoué en est convaincu :



Les vaccins ont déjà coûté plus d'un milliard d'euros soit l'équivalent des impôts de deux millions de français. Pour écouler son stock, la France cherche donc des alternatives. Elle a déjà effectué un premier don de 9 millions de doses à l'Organisation Mondiale de la santé, à titre humanitaire.

Pour le reste, la ministre de la Santé espère soit renégocier avec les laboratoires pharmaceutiques, soit vendre son surplus à d'autres pays comme elle l'évoquait mercredi lors d’une conférence de presse.

Le problème, c'est que le pic de pandémie est passé en France mais aussi ailleurs. Il y a donc un sérieux risque qu'il n'y ait plus personne pour acheter ces vaccins.

Europe1.fr avec Virginie Riva

> L'épidémie de grippe A se stabilise en France