Grippe A : la France a commandé 50 millions de vaccins

  • A
  • A
Grippe A : la France a commandé 50 millions de vaccins
Partagez sur :

Le gouvernement français a commandé 50 millions de doses de vaccin contre de la grippe A (H1N1) auprès du laboratoire pharmaceutique GlaxoSmithKline mais n'envisage pas pour le moment de campagne de vaccination généralisée.

Le gouvernement a préempté 50 millions de doses de vaccin contre la grippe A (H1N1), auprès du laboratoire GlaxoSmithKline. Commandés, il y a une quinzaine de jours, ces vaccins ne seront pas prêts avant plusieurs mois car il faut du temps pour les fabriquer. Les autorités sanitaires sont par ailleurs en contact avec d'autres laboratoires mais rien n'a pour le moment été finalisé avec eux.

Dans son édition de samedi,le Journal du dimanche (JDD) indique que "la France prépare un plan de bataille sans précédent pour cet automne avec, à la clé, une campagne de vaccination obligatoire pour tous les Français de plus de trois mois".

Mise au point du ministère de la Santé : la vaccination obligatoire de tous les Français n'est pas envisagée. Le ministère rappelle en effet que la grippe A a fait 99 morts dans le monde sur les 15.000 cas détectés. Un chiffre important mais pas comparable avec les 500 000 morts causés chaque année par la grippe traditionnelle. En clair, il serait disproportionné de vacciner toute une population pour un virus si peu virulent.

La France ne prendrait par ailleurs pas seule une telle décision. Elle devrait attendre les recommandations formelles de l'Organisation mondiale de la Santé qui ne viendront pas avant fin août. Pour une raison simple : on ne sait pas aujourd'hui à quoi va ressembler le virus de demain.

L'hiver, la saison de la grippe, débute en ce moment dans l'hémisphère sud. Tout va donc se jouer dans les semaines qui viennent.Soit le virus garde sa forme actuelle, avec une "forte propagation et faible dangerosité", soit il devient plus agressif en se recombinant avec le virus aviaire par exemple, et dans ce cas-là un plan de bataille adapté pour protéger tous les Français sera envisagé.

Europe1.fr avec Aurélie Herbemont