Grippe A : des enfants reçoivent une surdose de vaccin

  • A
  • A
Grippe A : des enfants reçoivent une surdose de vaccin
Partagez sur :

Cette erreur d’une infirmière à Brest n’a cependant pas eu de conséquences sur la santé des cinq enfants.

Ils n’ont pas reçu une mais quatre doses du vaccin contre la grippe A. Cinq enfants, qui s’étaient rendus lundi matin dans un centre de vaccination de Brest, ont été victimes d’une erreur isolée de dosage, de la part d’une infirmière. Les enfants, tous âgés de moins de trois ans, se portent désormais bien, précise cependant Le Télégramme de Brest qui a révélé l’affaire mercredi. Aucun n'a présenté d'effets indésirables.

"Le médecin m'a conseillé de surveiller si mon enfant faisait une réaction à ce surdosage et m'a dit que les urgences pédiatriques du CHU étaient informées. Avec mon mari, nous n'avons pas dormi de la nuit pour rester auprès de lui", raconte la mère d’un des enfants concernés qui témoigne dans Le Télégramme de Brest.

"Les cinq familles concernées et leurs médecins traitants ont été informés. On les appelle chaque soir pour avoir des nouvelles", a assuré sur Europe 1 Dominique Legoff, inspecteur de la Santé publique dans le Finistère. L'infirmière,pourtant chevronnée n'explique pas son erreur et a été très marquée par cette affaire.

La notice des vaccins, proposée par l’Afssaps,l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, précise que la dose normale est de 0,5 ml. La posologie pour les enfants varie en fonction de la marque du vaccin et de leur âge : une dose normale ou une demi-dose pour le produit sans adjuvant utilisé à Brest. Problème : la grande majorité des produits livrés par les laboratoires pharmaceutiques à la France sont dits multidoses, c’est-à-dire conditionnés par 10. A charge pour les infirmiers et les médecins qui les administrent de prélever la bonne quantité pour l’injecter.

"Le risque est de faire une réaction un peu plus forte au vaccin, avec de la fièvre", a précisé la Ddass du Finistère. Dans une étude datant de l’automne 2008 sur le vaccin contre la grippe saisonnière, le laboratoire SanofiPasteur avait proposé aux Etats-Unis d’homologuer un vaccin "surdosé", comprenant quatre fois la dose habituelle, pour améliorer la protection pour les personnes âgées.