Grippe A : collégiens et lycéens d’abord, écoliers ensuite

  • A
  • A
Grippe A : collégiens et lycéens d’abord, écoliers ensuite
Partagez sur :

A partir du 25, les élèves les plus âgés pourront être vaccinés dans leur collège. Les écoliers devront attendre début décembre.

Au total, 168 classes sont fermées dans 116 établissements en France pour cause de grippe A. Dans le calendrier initial, il était prévu que tous les élèves, de la maternelle au lycée, soient vaccinés à partir du 25 novembre prochain. Roselyne Bachelot a dévoilé jeudi un dispositif légèrement différent, en deux étapes.

Les collégiens et les lycéens pourront se faire vacciner en premier, dès le 25 novembre comme prévu. Ils seront pris en charge directement dans leur établissement. A une condition : que leurs parents aient donné leur accord, par écrit.

Les élèves scolarisés en maternelle et en primaire pourront être vaccinés "dans les premiers jours de décembre", selon les informations de Roselyne Bachelot. Pour eux, la vaccination aura lieu dans un des centres spécialisés déjà existants. Dans leur cas, en raison de leur âge, une autorisation écrite ne suffira pas. Ces élèves devront être accompagnés par un parent.

Les personnels de santé ont été les premiers à se voir proposer une vaccination contre le virus H1N1. Ont suivi l’entourage des bébés, les professionnels de la petite enfance, et les enfants de 6 à 23 mois s'ils souffrent d'une pathologie chronique sévère. A partir de vendredi, les femmes enceintes et tous les enfants de 6 à 23 mois vont pouvoir être vaccinés à leur tour.

Jusqu’à présent, les Français s’étaient montrés extrêmement réticents quant à ce vaccin. Mais le vent serait en train de tourner. Roselyne Bachelot a assuré qu’il y avait une "dynamique de progression" des personnes qui viennent se faire vacciner. Le directeur général de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé a annoncé jeudi 107 signalements d'effets indésirables, pour la plupart des cas d'intensité bénigne à modérée.