Grèves : à quoi s'attendre dans les transports jeudi ?

  • A
  • A
Grèves : à quoi s'attendre dans les transports jeudi ?
@ AFP
Partagez sur :

Les trafics aérien et à la RATP seront légèrement perturbés jeudi. La grève à la SNCF aura également des conséquences dans tout le pays.

Les grèves dans les transports se multiplient : les trafics aérien et ferroviaire devraient ainsi être perturbés dans la journée de jeudi. RATP, SNCF et trafic aérien, Europe 1 fait le point. 

60% de TGV. Comme mercredi, les trains circuleront au ralenti. 60% des TGV seront en service. La grève touchera davantage les lignes Ouigo et Sud-Est, où 40% des trains doivent circuler, et les axes Nord et Atlantique. 

TER et Intercités perturbés. Par ailleurs, entre un tiers et la moitié des Transiliens rouleront. La ligne R sera la plus affectée avec 10% seulement des trains. Sur les autres lignes, entre un tiers et la moitié des Intercités circuleront. En régions, un TER sur deux circulera mais des liaisons seront assurées par des cars de substitution.

Ile-de-France : perturbations sur les RER B, C, D et E. En Ile-de-France, le trafic sera légèrement perturbé jeudi à la RATP. Le métro, les bus, les tramways et le RER A circuleront normalement, mais des perturbations sont attendues sur les RER B, D et E. 

Sur le tronçon sud (RATP), entre gare du Nord et Saint-Rémy, Massy-Palaiseau et Robinson, trois trains sur quatre seront assurés, précise la régie. Le tronçon nord (SNCF) entre gare du Nord et Mitry et l'aéroport de Roissy sera plus affecté, avec un train sur trois. Des perturbations sont également à prévoir sur les RER C (4 sur 10), D et E (1 sur 3). 

10% des vols Air France supprimés à Orly et Lille. Le trafic aérien devrait être légèrement perturbé jeudi par un appel à la grève de la CGT fonction publique contre le projet de loi travail. Air France annonce pour sa part un "impact modéré" du mouvement jeudi. Elle prévoit d'assurer la totalité de ses vols long-courriers, tous les vols prévus à Roissy (départ ou à arrivée). En revanche, à Orly et Lille, 10% des vols devaient être supprimés par Air France, qui n'exclut pas, plus généralement, "des retards et des annulations de dernière minute".