Grande-Bretagne : enquête sur un groupe "anti-gros"

  • A
  • A
Grande-Bretagne : enquête sur un groupe "anti-gros"
La police britannique a ouvert une enquête.@ JUSTIN TALLIS / AFP
Partagez sur :

La police britannique enquête sur un groupe critiquant le physique des voyageurs dans le métro londonien.

Il existe, en Grande-Bretagne, un groupe qui se dit "anti-gros". Il discrimine les voyageurs dans le métro londonien en fonction de leurs poids et leur distribue des cartes les qualifiant de "gros et moche". La police britannique a annoncé l'ouverture d'une enquête.

Des cartes classant les voyageurs selon leur physique. L'affaire a démarré par le tweet d'une jeune femme, Kara Florish, en fin de semaine dernière, révélant qu'elle s'était vu remettre une carte portant d'un côté la mention "fat" (grosse) et de l'autre un texte disant notamment : "Notre organisation déteste les gros. Nous sommes indignés par l'énorme quantité de nourriture que vous consommez alors que la moitié de la planète meurt de faim". "Et nous ne comprenons pas pourquoi vous ne réalisez pas que si vous mangiez moins, vous vous sentiriez mieux, vous seriez plus mince, heureux et trouveriez un partenaire qui ne serait pas un pervers aimant les gens grassouillet", continue le message des "Overweight Haters Ltd".

Une attitude "haineuse et lâche". Kara Florish, qui est agent de santé, a déclaré : "Je ne suis pas perturbée, je suis plus petite que la moyenne nationale et pas vraiment obèse, mais c'est haineux et lâche et cela pourrait perturber des personnes qui manquent de confiance en elles et souffrent de désordre alimentaire". La police a reçu un autre témoignage d'un voyageur racontant avoir vu une femme éclater en sanglots après avoir reçu une carte à la station Oxford Circus. "Tous nos clients ont le droit de voyager dans un climat de confiance, et ce déplaisant comportement antisocial ne sera pas toléré", a réagi le gestionnaire des transports londonien, Transport for London.