Graffitis antisémites et anti-Roms à Montreuil : un récidiviste en garde à vue

  • A
  • A
Graffitis antisémites et anti-Roms à Montreuil : un récidiviste en garde à vue
L'école Anne-Frank a été la cible de tags racistes.@ capture Google street
Partagez sur :

Un homme de 44 ans a été placé en garde à vue après la découverte d’inscriptions racistes sur une école de Montreuil. Ce suspect a été retrouvé grâce à la particularité de son écriture.

Un homme de 44 ans, soupçonné d'avoir tagué des inscriptions à caractère antisémite et raciste sur une école de Montreuil, en Seine-Saint-Denis, et déjà condamné pour des faits similaires, a été arrêté lundi et placé en garde à vue, a appris l'AFP de sources concordantes. Des inscriptions dirigées contre les Juifs et les Roms, et accompagnées de croix gammées et d'étoiles de David, avaient été découvertes dimanche sur le portail et la boîte aux lettres de l'école maternelle publique Anne-Frank dans cette ville de proche banlieue parisienne.

Le suspect nie les faits. L'homme a été interpellé lundi matin à son domicile situé à proximité de l'école, selon une source policière. Placé en garde à vue au commissariat de Montreuil, il nie les faits. D'après les premiers éléments de l'enquête, la police a fait le rapprochement avec de précédentes inscriptions en 2013 et 2016 et pour lesquelles cet homme, présenté comme un déséquilibré, a été condamné à deux reprises. La police a remonté la piste du suspect grâce "à une particularité de son écriture : il met des points au milieu des O et écrit en allemand", a précisé une deuxième source proche de l'enquête. La ministre de l'Education a promis que "cet acte ne restera pas impuni"