Grâce de Jacqueline Sauvage : "ça arrive au moment où on s'y attendait le moins"

  • A
  • A
Partagez sur :

Janine Bonaggiunta, l'une des avocates de Jacqueline Sauvage, est revenue sur la décision de François Hollande d'accorder une grâce totale à sa cliente, mercredi sur Europe 1. 

Plus d'un an après sa condamnation, en appel, à 10 ans de prison pour le meurtre de son mari violent, Jacqueline Sauvage est finalement sortie de prison, mercredi. La sexagénaire a bénéficié d'une grâce totale de François Hollande. Au micro d'Europe 1, Janine Bonaggiunta, l'une de ses avocates, a exprimé sa "joie", son "soulagement" et son "enthousiasme" à l'annonce de cette décision. 

"Passer des moments en famille". "Nous avions toujours gardé cet espoir, nous faisions confiance au président", a expliqué l'avocate. "Mais en même temps, ça arrive au moment où on s'y attendait le moins, parce qu'on s'était dit avant Noël, il (François Hollande, ndlr) prendra certainement une décision, négative ou positive, ou alors en début d'année... Mais aujourd'hui, on ne s'y attendait pas forcément." Selon Me Bonaggiunta, Jacqueline Sauvage "manquait, ces derniers temps, d'espoir, et se demandait comment elle allait continuer sa détention". Sa cliente n'aspire aujourd'hui plus qu'à "passer des moments en famille", dans "la plus grande discrétion", assure-t-elle. 

Janine Bonaggiunta sera invitée de la matinale d'Europe 1, jeudi matin à 7h45.