GM&S : les syndicats annoncent le "déminage" du site, reprise de l'activité lundi

  • A
  • A
GM&S : les syndicats annoncent le "déminage" du site, reprise de l'activité lundi
Le tribunal de commerce de Poitiers a accordé mercredi un sursis à l'équipementier automobile.@ GEORGES GOBET / AFP
Partagez sur :

"Les salariés ont décidé en assemblée générale de suspendre le blocage du site et de déminer le site de manière provisoire."

Les salariés de l'équipementier automobile GM&S, qui a vu mercredi son redressement judiciaire prolongé jusqu'au 30 juin, vont "déminer" leur usine de La Souterraine dans l'après-midi et reprendront le travail lundi, ont indiqué les syndicats à l'issue d'une assemblée générale.

Site occupé depuis le 11 mai. "Les salaries ont décidé en assemblée générale de suspendre le blocage du site et de déminer le site de manière provisoire. Si rien n'avance et qu'il n'y a pas d'offre sérieuse déposée, on remine le site. Lundi l'activité va reprendre", a indiqué Vincent Labrousse, délégué CGT, à des journalistes. Le site de GM&S est occupé depuis le 11 mai par les salariés qui affirment l'avoir "piégé" avec des bonbonnes de gaz.

Sursis sous condition. Le tribunal de commerce de Poitiers, chargé d'examiner les options de reprise de GM&S Industry, a accordé mercredi, comme attendu par les salariés, un sursis à l'équipementier automobile en redressement judiciaire, en prolongeant jusqu'au 30 juin la période d'observation."Le renouvellement de la période d'observation peut être justifié pour une courte durée permettant de favoriser la finalisation et l'examen d'une ou plusieurs offres de reprises", a estimé le tribunal qui était chargé de statuer sur la liquidation pure et simple du site de GM&S Industry à La Souterraine (Creuse) ou sur la prolongation du redressement judiciaire prononcé en décembre.