Gaston Flosse est sorti de garde à vue

  • A
  • A
Gaston Flosse est sorti de garde à vue
Partagez sur :

Le sénateur polynésien est mis en cause dans le cadre d'une affaire de détournement de biens sociaux et de corruption.

La garde à vue du sénateur polynésien Gaston Flosse (divers droite, ex-UMP), a été levée vendredi à 18 heures. Le parlementaire de 78 ans était en garde à vue depuis 7 heures vendredi matin dans les locaux de la Division nationale des investigations financières (Dnif). Il est mis en cause dans le cadre d'une affaire de détournement de biens sociaux et de corruption ouverte par le parquet de Papeete en Polynésie Française.

La mesure de garde à vue était intervenue après la levée partielle de l'immunité parlementaire de Gaston Flosse, autorisée mercredi par le Sénat, après une demande du juge d'instruction de Tahiti.

L'enquête porte sur une affaire de détournements et de corruption à l'Office des Postes et Télécommunications (OPT) de Polynésie. Cinq personnes ont été mises en détention provisoire à Tahiti dans le cadre de cette affaire, dont Jeffrey Salmon, ancien directeur de l'OPT, Melba Ortas, secrétaire particulière de Gaston Flosse, Alphonse Teriierooiterai, ancien président du conseil d'administration de l'OPT, et Hubert Haddad, PDG de 2H, groupe chargé de la publicité pour l'annuaire officiel de la Polynésie.

L’ancien président polynésien apparaît dans plusieurs dossiers judiciaires. Certains portent sur des soupçons d’emplois fictifs ou de détournements de fonds publics. Gaston Flosse a lui-même demandé à être entendu à propos de la disparition du journaliste Jean-Pascal Couraud, qui avait enquêté sur des affaires politico-financières en Polynésie et sur un présumé compte bancaire au Japon de Jacques Chirac.