Gasquet : ma suspension "a été une souffrance atroce"

  • A
  • A
Gasquet : ma suspension "a été une souffrance atroce"
Partagez sur :

Le joueur français, contrôlé positif à la cocaïne en mars, va retrouver le chemin des courts après deux mois et demi de suspension.

Sanction minimum pour Richard Gasquet. Le tennisman français a été reconnu coupable de dopage , après un contrôlé positif à la cocaïne en marge du tournoi de Miami, au mois de mars, selon la décision de la Fédération internationale de tennis (FIT), publiée mercredi sur son site internet. Mais il a finalement été condamné à "seulement" deux mois et demi de suspension.

Suspendu à titre provisoire depuis le 1er mai par la FIT, le joueur, âgé de 23 ans, peut donc rejouer, dès le 15 juillet. L’usage fait par Richard Gasquet de la cocaïne ayant été "exceptionnel" et "sans doute unique", il serait "injuste et disproportionné" de prolonger la suspension pour une période plus longue, affirme la FIT.

La FIT a fait preuve d'une "grande mansuétude", a affirmé le directeur technique national de la Fédération française de tennis, Patrice Dominguez, en se réjouissant de la faible suspension du Bitterrois.

"La mansuétude, j'ai du mal" à la voir, a répondu Richard Gasquet, interrogé mercredi soir sur Europe 1 par Aymeric Caron. "Pendant deux mois, ça a été une souffrance atroce" confie-t-il, annonçant son intention de participer au prochain tournoi du Grand Chelem, l'US Open, qui débutera le 31 août.

Richard Gasquet a également précisé qu'il poursuivait l'action en justice qu'il a entreprise pour savoir ce qui était réellement arrivé. Le joueur avait expliqué sur Europe 1 n'avoir "jamais pris de cocaïne", avant d'évoquer la possibilité d'un baiser "contaminé" avec une jeune femme rencontrée lors d'une soirée, lors de son séjour en Floride.

"Il n'y a aucune preuve que le joueur ait pris délibérément de la cocaïne", affirme le tribunal, au paragraphe 77 de sa décision. "Sa défense, sur ce point, a été convaincante, et est, à notre avis, totalement digne de confiance", écrit encore la FIT.

Structure d'entraînement du joueur, le groupe Lagardère s'est déclaré "très heureux" de cette décision. "Le groupe [...] a manifesté son entièreconfiance à Richard Gasquet et l'a soutenu dans cette difficile épreuve", souligne un communiqué du groupe, signé par son président, Arnaud Lagardère.

> Le texte intégral de la décision de la FIT (format PDF)