Gare Saint-Lazare : la panne a été identifiée, le trafic a repris

  • A
  • A
Gare Saint-Lazare : la panne a été identifiée, le trafic a repris
@ Philippe LOPEZ / AFP
Partagez sur :

La circulation des trains a été totalement interrompue mercredi matin en gare de Paris Saint-Lazare, suite à une panne de signalisation.

La circulation des trains était totalement revenue à la normale mercredi en fin de journée à Paris Saint-Lazare après une panne de signalisation exceptionnelle qui a paralysé le trafic pendant plusieurs heures dans la matinée. Aucun train n'avait circulé mercredi matin au départ et à l'arrivée de Saint-Lazare, qui voit passer environ 450.000 voyageurs par jour.

Une pièce de 1966. La panne a été détectée vers 02h30 et a empêché tout train de circuler à Saint-Lazare jusqu'à sa réparation. Le trafic est revenu à la normale vers 13h et était "fluide" en fin d'après-midi, selon la SNCF. "Le défaut d'isolement, un défaut électrique, a été trouvé", a indiqué Patrick Jeantet, PDG de SNCF Réseau, lors d'un point de presse. La panne était due à un "défaut électrique sur un commutateur de commande de signalisation situé dans le poste d'aiguillage datant de 1966", selon la SNCF. Ce défaut a pu créer "des courants parasites qui peuvent déclencher des signaux de manière aléatoire", avait expliqué Patrick Jeantet en début de matinée. Dans ce cas, la signalisation s'interrompt. 

Un mouvement de grève historique. Au-delà de l'aspect technique, le manque d'informations a agacé les usagers. "C'est à 6h40 en écoutant la radio que j'ai appris qu'il n'y avait pas de trains, on est mal prévenus, il y a un manque d'informations", lance Léa, 18 ans, qui devait prendre un train à partir de Saint-Lazare pour passer un examen. "C'est assez pénible tous les matins de subir ces aléas, sans compter les grèves. En tant qu'usager, on subit tout ça." Six mois après "une panne électrique" à Saint-Lazare et les cohues des départs de Noël à Montparnasse, ce nouvel incident intervient dans un climat sensible pour la SNCF : les cheminots entamaient leur 30e jour de grève par épisodes lancé début avril pour protester contre la réforme ferroviaire. Faisant de ce conflit ferroviaire le plus long de ces 30 dernières années.