Fusillade à Lyon : un homme mis en examen

  • A
  • A
Fusillade à Lyon : un homme mis en examen
Partagez sur :

Le propriétaire de la voiture utilisée lors de la fusillade a été mis en examen vendredi pour "assassinat et tentative d'assassinat".

Un homme de 21 ans, propriétaire de la voiture utilisée lors de la fusillade au cours de laquelle Amar, 12 ans, a été tué à Lyon, a été mis en examen vendredi pour "assassinat et tentative d'assassinat". En fin de journée, il a été placé en détention. Son avocat a cependant annoncé qu'il allait faire appel, accusant le parquet de Lyon d'avoir "voulu aller trop vite".

Ce suspect nie en effet toute participation à la fusillade. Il affirme que le véhicule dans lequel il a été arrêté, qui est bien celui qui a été utilisé lors de la fusillade, était, avec les clés, laissé à la libre disposition des jeunes du quartier. Au moment du drame, cet habitant de Vaulx-en-Velin, tout près de Lyon, déjà connu des services de police, se serait trouvé avec sa petite amie en train de faire des courses.

"Ce n'est pas le principal suspect. C'est l'un des auteurs des faits car on reste toujours sur l'idée selon laquelle il y a eu plusieurs tireurs", a d'ailleurs reconnu vendredi le vice-procureur de Lyon. Des prélèvements doivent encore être réalisés dans son véhicule, notamment pour identifier des ADN.

Sur les six jeunes gens âgés de 16 à 26 ans, interpellés depuis lundi, un premier a été libéré mercredi matin, et les quatre autres - dont l'un avait eu le nez fracturé lors d'une bagarre -, mercredi soir et jeudi matin. Tous ont reconnu avoir participé aux deux rixes précédant la fusillade, à partir d'une banale querelle de quartier, mais tous nient avoir tiré.

Les obsèques d’Amar, touché par hasard alors qu'il se rendait dans une supérette, devraient être célébrées samedi à Annaba, en Algérie, en présence de sa famille. Vendredi matin, une cérémonie religieuse a été organisée à la grande mosquée de Lyon.

> Un adolescent tué en pleine rue à Lyon