Fraude aux emplois aidés pour huit millions d'euros : sept personnes mises en examen

  • A
  • A
Fraude aux emplois aidés pour huit millions d'euros : sept personnes mises en examen
L'enquête a été menée par la brigade financière de la direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Lyon.@ PHILIPPE DESMAZES / AFP
Partagez sur :

L'enquête de la brigade financière de la direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Lyon avait débuté en octobre dernier.

Sept personnes ont été mises en examen et deux d'entre elles écrouées pour une vaste fraude aux emplois aidés ayant rapporté plus de 7 millions d'euros en deux ans, a appris l'AFP lundi de source proche du dossier. L'enquête de la brigade financière de la direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Lyon avait débuté en octobre à la suite d'une plainte de l'Agence de services et de paiement (ASP) Auvergne-Rhône-Alpes gérant les aides à l'emploi, a-t-on précisé, confirmant une information du quotidien régional Le Progrès.

Des interpellations étalées sur plusieurs mois. Selon l'ASP, des aides de l'État auraient été accordées pour des emplois fictifs à plusieurs sociétés dans le domaine des soins de beauté en Auvergne-Rhône-Alpes. Certaines de ces sociétés n'avaient pas d'autre fonction que de collecter ces aides. Considéré comme le principal responsable dans cette affaire, Guilhem Putscher, 46 ans, à la tête d'une entreprise de vente de cosmétiques à Montpellier, dans l'Hérault, avait été interpellé en novembre. Mis en examen pour escroquerie en bande organisée et écroué, il nie les accusations contre lui. Les autres interpellations ont eu lieu au fil des mois jusqu'à début avril. Cinq des personnes interpellées ont été placées sous contrôle judiciaire, selon la même source.