Francis Evrard fait appel de son jugement

  • A
  • A
Francis Evrard fait appel de son jugement
Partagez sur :

Le pédophile avait été condamné à 30 ans de réclusion fin octobre pour l’enlèvement et la séquestration d'Enis, 5 ans.

Condamné le 30 octobre dernier par la cour d’assises de Douai, à 30 ans de réclusion, dont 20 avec sûreté, pour l’enlèvement et la séquestration d'Enis, cinq ans au moment des faits, Francis Evrard a fait appel de son jugement lundi, selon une information Europe 1. Le jour de l'énoncé de la condamnation, son avocat, Me Jérôme Pianezza, avait pourtant souligné qu'il n'envisageait pas de faire appel.

Le violeur multirécidiviste devrait donc être rejugé en appel d'ici un an, probablement devant la cour d'assises de Saint-Omer, dans le Pas-de-Calais. Le procureur de Douai ayant fait "un appel incident", la cour d'assises pourra prononcer une peine éventuellement supérieure à celle de première instance.

Agé de 63 ans, le pédophile récidiviste avait reconnu au cours du procèsl’enlèvement et le viol d’Enis, le15 août 2007 à Roubaix. "Je ne suis pas un type bien, je sais que j'ai fait du mal à Enis et à son père. Je souhaite être jugé humainement et ne pas être traité de monstre", avait ensuite demandé Francis Evrard.

Depuis 1975, Francis Evrard a été condamné à trois reprises pour des attentats à la pudeur et des viols sur des mineurs. Il avait été libéré de prison de Caen un mois avant de s’en prendre à Enis.

Le calvaire de ce garçon de cinq ans avait relancé le débat sur le contrôle des délinquants sexuels à leur sortie de prison alors qu'Evrard était soumis depuis sa libération à une "surveillance judiciaire" qui s'est alors révélée inopérante. L'enquête avait révélé par ailleurs qu'il avait obtenu d'un médecin de la prison de Caen une ordonnance pour du Viagra, dont une plaquette entamée avait été retrouvée dans le garage de Roubaix.

> Le père d’Enis se dit "dégoûté"

Europe1.fr avec Lionel Gougelot