Francesca : les ravisseurs présumés écroués

  • A
  • A
Francesca : les ravisseurs présumés écroués
Partagez sur :

Sandrine B. et son ex-petit ami encourent une peine de 30 ans de réclusion criminelle pour l'enlèvement de Francesca.

Sandrine B. et son ex-petit ami, Christophe G. ont été mis en examen et écroués mercredi soir pour avoir enlevé durant trois jours la petite Francesca, 10 mois, retrouvée saine et sauve par les policiers dans un logement à Valence.La compagne du père de l'enfant et son acolyte sont poursuivis pour "enlèvement et séquestration d'un mineur de moins de 15 ans", ce qui constitue "une circonstance aggravante".

Ils encourent une peine de 30 ans de réclusion criminelle. Le quadragénaire, avec lequel la jeune femme entretenait une relation amoureuse, l'aurait aidé à se cacher en lui donnant accès au logement de sa tante.

Francesca, 10 mois, avait disparu vendredi soir à Valence, dans la Drôme. Ce bébé, placé en famille d'accueil, était chez son père pour les fêtes de fin d’année. Vendredi, Sandrine Bader était partie se promener avec l'enfant. Sans jamais revenir. Avec son téléphone portable, la jeune femme avait envoyé samedi un SMS à sa propre mère pour expliquer qu’elle avait gardé le bébé et qu’il était "en sécurité".

La police judiciaire a retrouvé Francesca et Sandrine Bader dans un domicile à Valence en remontant la piste de la jeune femme "grâce aux investigations téléphoniques" menées à partir des appels passés depuis son téléphone portable, a précisé la Direction interrégionale de la police judiciaire à Lyon.